Déscolarisation : comment faire pour commencer l’école à la maison ?

Déscolarisation : comment faire pour commencer l’école à la maison ?

Aujourd’hui, de nombreux parents choisissent de retirer leur enfant de l’école. Les raisons sont variées, mais les question sont les mêmes : Quelles sont les démarches administratives à faire ? Dans quel ordre ? A partir de quand la déscolarisation est effective ? Et que va-t-il se passer ensuite ?

Mes réponses dans cet article !

Avant de commencer : A-t-on le droit de déscolariser nos enfants ?

A l’heure où je vous écris ces mots, l’instruction en famille (IEF) est toujours d’actualité. Elle est légale, inscrite dans la constitution comme un droit fondamental. Les parents peuvent choisir le mode d’instruction de leur enfant : à l’école ou à la maison.

Les parents qui choisissent d’inscrire leur enfant à l’école s’en remettent aux pédagogies employées dans cette école pour l’instruction de leur enfant. S’ils choisissent de l’instruire en famille, alors c’est à eux de décider la ou les pédagogies qu’ils vont mettre en oeuvre.

Ces pédagogies pourront être mises en place de différentes façons : en suivant des cours par correspondance, des programmes, des cours particuliers, ou en suivant le rythme de l’enfant, en suivant les apprentissages autonomes, en voyageant… Tout est possible !

Une liberté de choix d’instruction en ballotage

Cette liberté de choix que nous avons aujourd’hui est en ballotage. En effet, le 2 octobre 2020, Emmanuel Macron a annoncé son souhait d’imposer l’école à tous les enfants, afin de lutter contre les séparatismes.

Dans la réalité, rien ne prouve que les terroristes viennent de milieux qui ont fait l’instruction en famille. Au contraire, l’analyse des profils des dernières personnes ayant commis des attentats montre qu’elles ont suivi une scolarité “normale”, voire ont suivi des études supérieures pour certains.

Le projet de loi contre les séparatismes doit être présenté au courant du mois de novembre, et voté le 9 décembre. Même si cette loi état acceptée, elle ne serait appliquée qu’à la rentrée de septembre 2021.

Alors, en attendant…

Tu as le droit de sortir ton enfant de l'école !

Déscolarisation : comment procède-t-on ?

Pour sortir ton enfant de l’école, la procédure est simple.

Quitter l’école

Si c’est urgent (violences, harcèlement, ou tout motif qui te fait penser qu’il ne faut pas que ton enfant retourne à l’école demain), tu peux sortir ton enfant tout de suite de l’école.

Ecrire une lettre

Tu as 8 jours pour rédiger une lettre de déclaration d’instruction en famille, après avoir sorti ton enfant de l’école. Je te conseille de ne pas attendre, fais-la le plus tôt possible, tu te sentiras soulagée après.

C’est une simple lettre dans laquelle tu mets tes coordonnées, et tu indiques que à partir de ce jour, tes enfants seront instruits en famille. Tu indiques bien les noms, prénoms, date et lieu de naissance de chacun de tes enfants. IMPORTANT : cette lettre doit être signée des deux parents.

Envoyer la lettre

Envoie cette lettre en deux exemplaires : un à la mairie de ton domicile, et un autre à l’inspection d’académie de ton département. Tu peux les envoyer en recommandé, mais ce n’est pas obligatoire.

Prévenir l’école

Une autre formalité qui n’est pas obligatoire mais que je te conseille vivement, c’est de prévenir l’école de la déscolarisation de ton/tes enfants. Tu peux le faire par lettre, par coup de téléphone au directeur, ou en prévenant la maîtresse directement.

Se mettre à jour

Tu peux aussi prévenir la CAF, puis qu’il faut les prévenir de tout changement de situation rapidement. Cela ne changera rien, puisque les droits aux allocations ne changent pas que nos enfants soient scolarisés ou non. La seule allocation à laquelle nous n’avons pas droit est l’ARS, Allocation de Rentrée Scolaire.

Et… qu’est-ce qui se passe après ?

Une fois tes courriers envoyés, tu vas recevoir des accusés réception de tes courriers, de la part de la mairie (pas toujours) et surtout de la part de l’inspection d’académie. Ce courrier est assez long, car il contient le rappel des lois en vigueur. C’est impressionnant, mais pas méchant ! Cela permet juste que tout le monde suive bien les mêmes règles.

Ensuite, tu recevras une convocation pour le contrôle à caractère social de la mairie. Une ou plusieurs personnes viennent à to domicile, pour que tu leur exposes les raisons de ton choix, et que tu leur racontes votre organisation au quotidien.

Au moins deux mois suivant ta déclaration d’IEF, tu seras également convoquée pour le contrôle pédagogique par l’inspection d’académie. Ce contrôle peut avoir lieu à ton domicile, mais aussi dans les locaux de l’inspection ou dans une école, collège… Il te faudra présenter le matériel que tu utilises, cahiers, manuels, méthodes…

Tu pourras revenir sur tes choix, les raisons de la déscolarisation. Des tests peuvent être demandés à ton enfant, que tu peux accepter ou refuser, ou proposer des aménagements si besoin. Ce que les inspecteurs cherchent à évaluer n’est pas simplement le “niveau” de ton enfant, mais ses compétences, capacités à réfléchir, chercher des réponses, observer... Ils vérifient ainsi que ton enfant a bien accès à l’instruction, et que ses apprentissages sont conformes au Socle Commun.

Est-ce que mes enfants pourront retourner à l’école après une déscolarisation ?

Oui, bien sûr ! L’école publique n’a pas le droit de refuser de prendre des enfants dont les familles demandent la scolarisation. Bien sûr, ils pourront retourner à l’école de ton quartier ou l’établissement de ta circonscription.

S’ils étaient scolarisés dans un établissement privé, le directeur a le droit de refuser leur inscription. Il faudra en discuter directement avec lui.

Pour une future rescolarisation, on te demandera un certificat de radiation de l’ancienne école. Tu peux donc le demander dès la première étape de déscolarisation : cela permet d’acter vraiment le fait que l’enfant ne fréquente plus cet établissement scolaire.

Quelles démarches suivre pour déscolariser ton enfant légalement ?

Est ce que l’on doit suivre un programme scolaire quand on fait l’école à la maison ?

La réponse est non !

Rien d’obligatoire de ce côté là. Plusieurs choix pédagogiques s’offrent à toi :

D’autres questions sur la déscolarisation ?

Si tu as d’autres questions sur la déscolarisation de tes enfants, ou les pédagogies, n’hésite pas à me les mettre en commentaire !

Et si tu sens que tu as besoin d’un vrai accompagnement, tu peux rejoindre Apprendre en famille, mon programme spécial pour nouveaux parents en IEF !

==> Je découvre le programme Apprendre en famille

Je propose également des séances de coaching personnalisé. Pour discuter spécialement de ta situation, de tes enfants et trouver ensemble les solutions les plus adaptées… Pour prendre rendez-vous, c’est juste ici :

==> Je réserve ma séance avec Laetitia

Partager l'article
  • 12
    Partages
  • 12
    Partages

Cet article a 4 commentaires

  1. Audrey

    Bonsoir Laetitia, et concernant la sociabilisation des enfants? Tu aurais une piste pour trouver d’autres familles pour que nos enfants se rencontrent?
    Merci à toi.

    1. Laetitia

      Bonjour Audrey,
      les enfants déscolarisés rencontrent généralement d’autres enfants ors de leurs activités extra-scolaires : foot, judo, gym, arts plastiques, théâtre, scouts…
      Ils rencontrent aussi parfois d’autres enfants de la famille, scolarisés ou non (les cousins-cousines), et des enfants dans le quartier, voisins.es.

      Ensuite, il est effectivement possible de rencontrer d’autres familles non-sco, en fonction des personnes à proximité. Tu peux recherches sur Facebook, il y a souvent des groupes non-sco pour des discussions, ou qui organisent des rencontres. Et il y a aussi des associations locales !

  2. clarinette

    bonsoir
    est il possible de descolariser partiellement un enfant ?
    C est à dire qu’il continue d aller à l école par demi journée par exemple selon un planning régulier.
    merci d avance

    1. Laetitia

      Bonjour,
      Ce n’est pas à proprement parler de la déscolarisation, mais un aménagement d’horaires à voir avec l’établissement. Sincèrement, il me semble qu’ils n’ont pas le droit d’accepter un enfant par intermittence, même de façon régulière, sauf si c’est pour un souci d’ordre médical avec justificatif. Mais vous pouvez toujours leur en parler !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.