La pédagogie de projet : qu’est-ce que c’est ?

La pédagogie de projet : qu’est-ce que c’est ?

Si tu t’investis dans les apprentissages des enfants, à la maison ou à l’école, tu t’intéresses sûrement aux différentes pédagogies que tu peux mettre en oeuvre. Pédagogie Montessori, Steiner, positive, active…Il en existe beaucoup, et certaines te correspondront beaucoup mieux que d’autres ! Aujourd’hui, je te parle de la pédagogie de projet, que je pratique beaucoup avec mes enfants, et que j’avais mise en place dans l’école Montessori dans laquelle je travaillais.

Mais d’abord, un projet, c’est quoi ?

Avant de parler de pédagogie de projet, il faut peut-être revenir sur le terme de projet. Tu connais tes propres projets, qui peuvent être des objectifs à moyen ou long terme : organiser un voyage en famille, suivre une formation pour changer de métier, faire une nouvelle réalisation en couture…

Pour les enfants, les projets sont faits pareil, à une autre échelle. Ils se composent :

  • d’un objectif, généralement à plus court terme, même si parfois un projet peut durer beaucoup pus longtemps que prévu. Cet objectif doit être fixé par l’enfant, ou par la classe, mais pas imposé.
  • d’un engagement de l’enfant vis-à-vis de cet objectif : c’est lui qui s’engage à atteindre l’objectif fixé (l’engagement est d’autant plus fort qu’il a lui-même choisi son projet)
  • une planification des différentes étapes pour atteindre cet objectif
  • une idée de la réalisation matérielle de cet objectif

Ainsi, les projets des enfants peuvent être très variés. Voici quelques exemples des projets qu’ont pu mener mes enfants ces dernières années :

  • Organiser un concours de tir à l’arc
  • Préparer un spectacle pour la fête du village
  • créer des fiches sur les dieux de l’Olympe
  • Coudre des vêtements pour les peluches
  • Fleurir certains espaces du jardin
  • Construire une cabane de jeux dans le jardin
  • Faire un gâteau pour le goûter
  • Ecrire un carnet de recettes de cuisine
  • Fabriquer une boule à neige

Tu vois que les projets peuvent être très variés !

Utiliser la pédagogie de projet, c'est permettre à tes enfants de faire tout ce qui leur plaît... en apprenant !

Pourquoi la pédagogie de projet est efficace ?

La pédagogie de projet, c’est une pédagogie dite active. Comme cette citation de Maria Montessori l’indique :

“L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir”

Maria Montessori

Ici, on oublie l’enseignement classique, avec un adulte qui inculque le savoir aux enfants passifs. C’est l’enfant qui a des idées, des projets, et va tout mettre en oeuvre pour les réaliser.

Et en cherchant à atteindre son objectif, il va en apprendre des choses ! Notamment, il va

  1. Problématiser
  2. S’informer, se documenter
  3. Contrôler, critiquer
  4. Organiser, planifier
  5. Réaliser et contrôler
  6. Communiquer, rendre compte.

Ok, ça paraît très théorique comme ça. Ne t’en fais pas, les exemples concrets arrivent ! Mais, si tu prends un peu de recul, tout ce que j’ai dit là… ça rentre drôlement bien dans les cases du Socle Commun, non ?

La pédagogie de projet avec des 7-15 ans

Alors, comment mettre en place cette pédagogie de projet avec tes enfants ? Voici mes conseils concrets. Je parlerai ici uniquement du cadre de l’instruction en famille, puisque c’est celui que je maîtrise le mieux. Mais ces conseils sont tout à fait applicables en classe aussi !

Partir de l’envie de l’enfant

Si tu n’as jamais formalisé le terme de “projet” avant, commence par demander à ton enfant ce qu’il aimerait faire. A part “rien”, qui n’est pas une réponse acceptée dans ce cadre 😉 , il va pouvoir faire une liste de tout ce qui lui passe par la tête !

Ne censure aucune de ses idées, même les plus farfelues peuvent faire leur apparition dans cette liste. On verra après si c’est réalisable, et comment.

Et si ton enfant n’a pas d’idées ? Ça peut arriver. Alors, je te propose d’ouvrir avec lui des livres de travaux manuels, bricolages, arts plastiques. Commencer par un projet avec une création matérielle l’aidera à mieux visualiser les étapes d’un projet, et la réalisation à la fin.

la pédagogie de projet, pédagogie active et super sympa pour les 7-15 ans en IEF ou à l'école

Choisir le projet

Une fois la liste d’idées établie, il faut encore choisir le projet. Et là, ton enfant va exercer son esprit critique : parmi ses idées, lesquelles sont réalisables immédiatement ? Lesquelles demanderont de l’aide extérieure ? Lesquelles lui tiennent le plus à coeur ?

Il va pouvoir choisir en conscience le projet qu’il veut réaliser en premier. Attention, cela ne veut pas dire qu’il fera tous les projets qui sont sur sa liste ! Pour l’instant, on a choisi un projet. Ce travail sera à refaire our un autre projet. Et la liste non utilisée peut être gardée pour un moment où il chercherait des idées…

Se documenter

Ensuite, quel que soit le projet choisi, il va falloir se documenter. Nous, on va facilement faire la razzia à la bibliothèque quand un nouveau projet voit le jour.

Feuilleter plusieurs livres sur un sujet permet là aussi de comparer les données, les interprétations, et voir ce qui est important à retenir.

Mais la documentation peut se faire aussi par internet, sites d’information ou vidéos, ou encore en demandant à un ami, ou à une personne compétente dans ce domaine…

Planifier

Une fois les informations prises, vous allez pouvoir planifier le projet. Si c’est créer un lapbook, ce projet prendre quelques jours ou quelques semaines. Si c’est gagner de l’argent de poche en vendant des jouets au vide-grenier, ce projet mettra beaucoup plus de temps ! (Ce qui n’empêche pas de se lancer dans d’autres projets en parallèle)

Réaliser

Réaliser le projet, c’est évidemment la plus grosse partie. Mais c’est aussi celle qui est agréable, parce qu’on voit le projet avancer au fur et à mesure !

Un projet conçu par les enfants peut prendre une heure comme un mois !

Créer des affiches, écrire les règles d’un nouveau jeu de société, dessiner le jardin avec les plantes qui y seront plantées, préparer les énigmes de la chasse aux trésors… Chaque jour, avancer un peu le projet permet à ton enfant de travailler sa persévérance.

Toutefois, il arrive quelquefois qu’en avançant sur son projet, ton enfant se rendra compte :

  • qu’il n’est pas réalisable : il demande des outils techniques auxquels il n’a pas accès, ou des connaissances d’un niveau bien supérieur aux siennes (ou aux tiennes d’ailleurs)
  • que son projet est beaucoup trop long : il ne s’était pas rendu compte de l’ampleur de son projet et se décourage devant la masse de travail qu’il reste encore à fournir
  • qu’il n’est pas si intéressant que ça : parce qu’entre temps, il a appris d’autres choses, vécu d’autres choses, et ses centres d’intérêt ont changé.

Je t’invite alors à prendre un temps avec ton enfant pour décider avec lui de l’avenir de ce projet inachevé. Soit il le laisse de côté, dans l’idée d’y revenir “plus tard”, sans notion de temps. Soit il ne veut pas le continuer, et il peut âtre complètement abandonné.

Ce n’est pas un échec, car une prochaine fois il se souviendra qu’il vaut mieux se lancer dans de petits projets réalisables, ou du moins diviser un grand projet en plusieurs parties indépendantes. Ou peut-être reviendra-t-il de lui-même sur un projet inachevé l’année d’avant, et qu’il réussira à finir en une semaine !

Partager

Une fois le projet fini, les enfants sont en général super fiers de leur réalisation. Ce serait dommage de le garder pour soi !

Je t’invite donc à le montrer, à la famille bien sûr, mais aussi aux amis… et à l’inspecteur d’académie ! Même un projet qui peut paraître anecdotique montre que ton enfant a mis en oeuvre ses compétences diverses et variées, et son organisation pour le mener à bien. Et ça, ça correspond tout à fait aux critères de réussite de l’éducation nationale !

la pédagogie de projet, c'est aussi pour les plus petits !

La pédagogie de projet avec des moins de 6 ans

Idéalement, comme tu viens de voir, la pédagogie de projet est très complète pour les enfants déjà lecteurs et à l’aise en écriture, soit à partir de 7 ans.

Mais personnellement, je l’utilise chez moi dès le plus jeune âge ! (Bon, ok, pas pour les tout petits…) A partir de 3 ans, en adaptant bien sûr les projets et l’accompagnement qui va avec !

Partir de tes observations

Pour commencer la pédagogie de projet avec un jeune enfant, je cherche d’abord à être à l’écoute. De ses idées, de ses envies, de ses besoins. Tu peux lister tes observations si besoin, ça peut aider au début !

Par exemple, tu peux noter en une journée :

  • il pose une question sur les petites bêtes du jardin
  • a envie de jouer aux jeux de construction avec moi
  • adore que je lui lise l’histoire du Petit Chaperon Rouge
  • ou encore : Il joue à se faire une épée avec un bâton…

Proposer des idées

N’attends pas que ton petit de 3 ans t’annonce qu’il compte s’investir dans un nouveau projet personnel qui durera 2 mois !

C’est plutôt à toi de proposer, à partir des observations que tu as faites, une idée de projet qui pourrait être rigolo / intéressant à faire. Un projet pour un tout petit, ça eut être très très simple !

Un lapbook peut être un super projet à faire avec de jeunes enfants de maternelle en instruction en famille.

Pas besoin de partir sur de grandes réalisations : l’objectif, même si c’est toi qui proposes l’idée, c’est que ce soit ton enfant qui le réalise au maximum. Bien sûr, tu mettras la main à la pâte, mais au minimum !

Voici quelques idées de projets que tu peux proposer en fonction des observations du paragraphe précédent .

Autour des petites bêtes :

  • Faire un carnet de dessin des petites bêtes qu’il voit au jardin
  • Chercher le nom et les caractéristiques de la bestiole qu’il a observée, de faire une fiche avec dessin/photo et grandes caractéristiques écrites (Si ton enfant n’écrit as encore, c’est toi qui noteras sous sa dictée, et il pourra recopier le titre par exemple)
  • Fabriquer un jeu de mémory avec des photos de petites bêtes, et apprendre leur nom au passage, les décrire, les comparer

Avec les jeux de construction :

  • Proposer un concours ou un travail en coopération pour construire la plus grande tour / le pont le plus grand / une construction qui ressemble à
    • la Tour Eiffel (et voir des photos et en parler au passage…),
    • aux pyramides d’Egypte,
    • à un château fort
    • à l’Opéra de Sydney…
  • Essayer construire en 3D toutes les lettres de l’alphabet (plus facile avec des Lego qu’avec des cubes !)
  • Une personne fait une construction, et l’autre doit essayer de la reproduire exactement

Autour du Petit Chaperon Rouge :

  • Tu peux lui proposer qu’il raconte l’histoire à sa façon : il dicte et tu écris ou tape à l’ordinateur. Il illustre, et ça fait un super cadeau pour les grands-parents !
  • Vous pouvez jouer l’histoire comme une pièce de théâtre en famille. Qui sera le Loup ?
  • Vous pouvez aussi essayer de réécrire l’histoire sous forme de bande dessinée

Avec un bâton :

  • Lui proposer de voir les vraies épées du Moyen âge en allant visiter le Musée de l’armée à Paris, ou une exposition. Sinon en cherchant sur internet. (mais en vrai, c’est mieux, surtout à ces âges-là !)
  • Lui montrer quelques gestes de maniement d’épée, ainsi que les conseils de sécurité et limites qui vont avec
  • Fabriquer un radeau, un tipi ou une petite maison avec des bâtons et de la ficelle, même en taille poupée, on est content du résultat !
des projets simples pour les enfant de 3 à 6 ans, c'est possible è

Et réaliser !

Ici, l’étape de la planification est facultative. Tu l’adapteras en fonction de ton enfant et de son projet. Bien sûr, si c’est une visite de musée, tu ne peux pas l’improviser, et il faudra la marquer sur le calendrier pour qu’il puisse vraiment compter les jours et visualiser le temps qui reste avant cette sortie.

Mais pour le reste, les enfants jeunes, ont souvent envie de tout, tout de suite, et la planification est encore délicate parfois. Je te conseille donc de commencer le projet au plus tôt avec lui, de façon à ce qu’il ait déjà une vision de ce que pourra donner le résultat. Ensuite, s’il faut continuer les autres jours, ce sera plus facile !

Attention à un point important : oublie tout perfectionnisme. On voit souvent de merveilleuses réalisations faites par des enfants de maternelle sur Pinterest ou Instagram. Méfie-toi ! Les personnes qui publient peuvent être des maîtresses qui ont choisi le plus beau dessin, ou des mamans qui ont pris des cours de photo pour mettre en valeur les réalisations de leurs enfants… Dans la vraie vie, les enfants peuvent aussi choisir d’améliorer leur création avec une grosse trace de peinture noire en plein milieu, juste pour qu’on voie bien que c’est là le milieu… et c’est ok aussi !

Voilà quelques idées qui, je l’espère, ouvriront les portes de ta créativité intarissable pour accompagner tes enfants avec cette pédagogie ! Le principe est simple : commencer petit, prendre confiance, et petit à petit oser se lancer dans de plus grands défis !

Partager l'article
  • 31
    Partages
  • 31
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.