Comment motiver ton enfant à faire ses devoirs ?

Comment motiver ton enfant à faire ses devoirs ?

En voilà une bonne question… Face à des “J’ai pas envie”, “C’est nul”, “Je n’y arrive pas”, ou “La maîtresse, elle donne trop de devoirs”… Comment trouver la juste place, entre motivation et respect des besoins de l’enfant ? Comment motiver ton enfant à faire ses devoirs, et même peut-être à y prendre plaisir ?

Attention, je te parle ici des devoirs pour les enfants de plus de 6 ans. En-dessous, je considère que les devoirs donnés par la maîtresse sont des propositions d’activités. Si ton enfant a envie de les faire, tant mieux ! Mais s’il ne veut pas, propose-lui simplement des activités de la vie quotidienne : il apprendre tout autant et sans pression !

Faire ses devoirs : un moment pas très motivant

Les devoirs à la maison, c’est une contrainte pour tout le monde. Pour ton enfant, parce qu’après une journée de classe, il a rarement une envie folle et spontanée de ressortir livres et cahiers.

Pour toi, parce qu’après une journée de travail, tu n’a pas non plus envie de superviser le travail fait, faire réciter des leçons et sentir la tension monter…

Quand la maîtresse donne des devoirs à distance, comme en cette période de confinement, tu as tout de même un vrai rôle à jouer auprès de ton enfant : le rôle du parent transmetteur, qui va entraîner l’enfant vers le plaisir d’apprendre. Motiver ton enfant pour apprendre, va passer par les devoirs… ou pas !

Quelle est la motivation de ton enfant ? Que signifient les devoirs pour lui ?

Certains enfants adorent faire leurs devoirs. Oui, ils aiment, parce que ça leur rappelle leur maîtresse, les copains, ça crée un lien entre leur famille et l’école dans lequel ils se retrouvent complètement. Et tant mieux !

Mais pour d’autres, et si tu lis cet article c’est que tu te sens concernée, les devoirs à la maison, c’est la corvée. Pour eux, l’école sert à apprendre, et la maison pour jouer. Et du coup, le confinement leur donne un sentiment de grandes vacances !

Pourquoi alors s’obliger à faire les devoirs tous les jours, alors qu’ils pourraient très bien faire autre chose ? Bouquiner, jouer aux jeux vidéo, regarder des séries… Enfin la belle vie !

Transmettre le plaisir d’apprendre

Avant de parler vraiment des devoirs, je t’invite à prendre un petit temps de réflexion. Et de me dire, dans le domaine des apprentissages : Qu’est-ce qui est important pour toi ? Qu’est-ce que tu veux transmettre à ton enfant ? Qu’est-ce que la réussite pour toi ?

Des questions fondamentales, auxquelles toi seule (avec ton conjoint) peux répondre. Et de ces questions viendront tes réponses !

Si, pour toi, la réussite passe par les bonnes notes à l’école, le passage d’examens avec diplômes, et la poursuite d’études supérieures de prestige, alors faire scrupuleusement tous les devoirs chaque jour aura son importance. Ne serait-ce que pour montrer à ton enfant les bonnes manières, et la façon dont tu envisages les apprentissages : régularité, sérieux et suivant une norme.

Mais peut-être que la réussite, pour toi, c’est que ton enfant se sente épanoui dans ce qu’il fait ? Qu’il développe une passion, puis une autre ? Qu’il apprenne certaines valeurs, comme la solidarité, le respect, la curiosité ? Alors, les devoirs de la maîtresse ne seront qu’une infime partie de tout ce que tu vas transmettre à ton enfant au quotidien.

A quoi ça sert de faire des devoirs à la maison ? Zoom sur les activités demandées.

Faire les devoirs : pour apprendre quoi ?

Bien souvent, les enfants n’aiment pas faire leurs devoirs, car ils ont l’impression de refaire ce qui a déjà été vu en classe. Et ils n’ont pas complètement tort… Pourtant, même s’ils diffèrent d’une maîtresse à l’autre et d’une école à l’autre, les devoirs sont vus comme une continuité pédagogique. Pour que l’enfant n’apprenne pas seulement en classe, mais continue d’apprendre à la maison.

Si on regarde de plus près, certains devoirs servent :

  • A mémoriser une leçon apprise en classe, l’orthographe de certains mots…
  • A entraîner la main à développer minutie et endurance, l’oeil à la lecture
  • A reproduire une démarche scientifique ou logique
  • A développer une démarche d’expérimentation, une curiosité intellectuelle
  • A mettre en place une démarche artistique

Mémorisation

Les devoirs les plus répétitifs sont évidemment les premiers : répéter pour mémoriser, ce n’est passionnant pour personne. Malgré tout, apprendre sans mémoriser ne sert pas vraiment… Aussi, si ton enfant a des difficultés de mémorisation, tu peux lire cet article qui te donne des pistes pour l’aider !

Entraînement

Les devoirs d’entraînement (lire, écrire, compter) ont un intérêt mitigé. Effectivement, quand on développe une nouvelle compétence, il est important de s’entraîner. C’est la base de fonctionnement de la pédagogie Montessori par exemple ! Pourtant, dans ces écoles, les enfants n’ont pas de devoirs… Pourquoi ? Parce qu’on suppose que les enfants se sont assez entraînés dans la journée, et qu’ils peuvent profiter de leur temps en famille pour faire autre chose, ce qui leur permet également un bon développement.

Si ton enfant écrit déjà pendant plusieurs heures par jour à l’école, alors pourquoi lui demander de s’entraîner encore à la maison ? Par contre, s’il ne va pas en classe, alors travailler un peu l’écriture et la lecture chaque jour sera bénéfique.

Découvertes

Les autres devoirs, eux, sont beaucoup plus rigolos… Ce sont en fait des pistes pour un partage de réflexions et de démarches en famille ! Créer une maquette, faire des recherches pour un exposé, une expérience avec de l’eau qui s’évapore… ne sont que des prétextes à s’émerveiller en famille ! Dans ce sens, les devoirs à la maison peuvent vraiment aider à faire entrer les apprentissages dans le quotidien.

Comment motiver ton enfant à faire les devoirs pendant le confinement ? Mes conseils pour cette période un peu particulière

Motiver ton enfant pour faire les devoirs : comment faire ?

Faire le tri dans les devoirs

Non, je ne vais pas te dire de profiter du confinement pour ne rien faire, et oublier les devoirs pendant cette période. Parce que ça ne correspondrait pas à mes valeurs. Mais peut-être aux tiennes ? Revois tes réponses à la question de la réussite… et elles te donneront déjà certaines directions pédagogiques !

Si tu choisis de suivre les devoirs pendant le confinement, tu peux motiver ton enfant en triant les devoirs. Ensemble, regardez la liste des devoirs qui lui sont demandés. Classez-les en trois groupes : ce qui demande de la mémorisation, de l’entraînement ou de la découverte. Il pourra choisir de les faire dans un ordre donné, ou de mettre l’accent sur une activité… Une bonne occasion d’apprendre à s’organiser !

Définir le temps

Pour motiver ton enfant à faire ses devoirs, il est important q’il ait une notion du temps qu’il va y consacrer.

Choisis avec ton enfant le moment le plus approprié pour faire les devoirs. Pendant le confinement, je te parle de cette organisation dans cet article là. Ça peut être le matin, ou dans l’après-midi. Certains enfants sont plus attentifs vers 18h, et d’autres ont un regain d’énergie à 21h !

Définis aussi avec ton enfant un timing maximum pour faire les devoirs “contraignants”. Travailler la mémorisation d’une récitation pendant 3/4 d’heure sera contre-productif. Donc pour le par coeur, c’est 10 minutes maximum. Si c’est vraiment difficile, mieux vaut faire deux fois 10 minutes qu’une fois une demi-heure en finissant en larmes…

Pour ce qui est en l’entraînement, lecture, écriture, ou opérations mathématiques, un quart d’heure par matière est largement suffisant. Du coup, tu vois qu’en une heure par jour, c’est largement suffisant…

Accompagne ton enfant vers sa découverte

Du coup, si tu choisis avec lui les devoirs les plus importants, et que vous réussissez à n’y consacrer q’une heure par jour… Il vous reste beaucoup de temps pour faire autre chose !

Et ce temps de confinement est un moment parfait pour partir à la découverte de soi, de ses envies, de ses passions. Oui, il va peut-être jouer un peu plus aux jeux vidéo. Mais il peut aussi se lancer enfin dans la lecture de Harry Potter, ce qu’il n’osait pas faire pendant l’école de peur de se sentir surchargé !

Tu peux aussi faire de nombreuses découvertes grâce à internet : regarder un opéra, une vidéo inspirante, une idée d’expérience scientifique… Ton enfant va peut-être ressortis un jeu de société auquel vous n’aviez pas trop joué, ranger sa chambre (!), ou s’occuper tout seul pour se recentrer… Et ça lui fait du bien aussi.

Toutes ces activités, cuisine, bricolage, réussites, jeux d’échecs… qui peuvent paraître futiles, nous permettent à la fois d’apprendre, de comprendre et de nous construire. Rester en famille n’est pas du temps perdu : c’est en fait une belle alternative à l’école !

Pendant le confinement, ton enfant peut faire ses devoirs... et plein d'autres activités pour apprendre autrement !

En conclusion…

Pour motiver ton enfant à faire ses devoirs, il faut déjà que toi-même tu sois en accord avec ces devoirs. Si tu n’es pas convaincue de leur bien-fondé et que tu n’en vois pas l’intérêt, alors forcément ton enfant va le ressentir… A ce moment là, mieux vaut lui proposer d’autres activités !

Si tu es convaincu par les devoirs mais que ton enfant traîne la patte et boude, le mieux est de trouver un accord. Un temps défini, éventuellement la sélection de certains exercices pour ne pas déborder… Plus vite il aura fini, et plus vite il en sera débarrassé !

Enfin, n’oublie pas que le travail “scolaire” n’est qu’une infime partie de la richesse qui est à portée de nos mains pour apprendre et découvrir : partage tes activités, réflexions et découvertes avec tes enfants ! Ils feront de même avec toi, et c’est toute la famille qui s’en trouve enrichie !

Partager l'article
  • 13
    Partages
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.