Couvre-feu : nos enfants ne font plus de sport !

Couvre-feu : nos enfants ne font plus de sport !

Et c’est reparti…😠 Un nouveau couvre-feu avancé !

Les activités des enfants avaient à peine repris, les voilà à nouveau arrêtées.

Plus de sport, d’activités en intérieur, et tout le monde doit être entré avant 18h…

Chez nous, le moral n’est pas au top. Les enfants accusent le coup : c’est pour deux semaines, mais après ? Est-ce qu’on est sûrs qu’on pourra reprendre ?

Aujourd’hui, on n’est sûrs de rien !

Chez beaucoup d’enfants, les tensions se ressentent

Depuis l’annonce du couvre-feu, nos enfants montrent de la morosité, du stress, des difficultés d’endormissement, des cauchemars, zéro projet…

Pas facile pour nous de les accompagner, d’autant plus que nous aussi ressentons la même chose !

Alors moi, j’ai décidé d’être encore plus présente auprès de mes enfants. Pas forcément pour les faire travailler plus, mais pour les aider à se changer les idées, faire des choses originales, trouver de nouveaux projets… qui ne dureront peut-être que 2 semaines, mais c’est déjà pas mal !

Comment aider nos enfants à s'épanouir malgré e couvre-feu ?

Mes idées pour occuper les enfants malgré le couvre-feu

Parmi mes idées, il y a : 

1/ S’aérer le cerveau

Quand on a des pensées qui tournent en rond, des idées noires, ou des angoisses, rien de mieux que de prendre l’air. Voir de beaux paysages, se ressourcer dans la nature, et bouger son corps…

Du coup, on va :

2/ Aller vers la nouveauté

Faire des activités que l’on connaît bien, ce n’est pas très motivant quand on a l’esprit un peu grognon. La nouveauté, au contraire, peut susciter l’intérêt et aider à la concentration.

Et quand on est concentré, on ne voit pas le temps passer 😉

Voici des idées en vrac : 

  • faire des sessions jeux de société, pour affiner nos stratégies, tester de nouvelles règles, et puis, prendre du plaisir 
  • organiser des sessions de jeux de construction : Lego, Kapla, Gravitrax… il y a moyen de faire des géantes constructions si on associe tout ça !
  • se lancer dans des créations : du dessin, de la peinture, des arts plastiques, des bricolages… (un nouveau projet couture va sûrement bientôt voir le jour 😉)
  • regarder plus de vidéos pédagogiques aussi, parce que quand on ne peut plus voir les copains, eh ben… les écrans, ça motive !
  • faire des expériences scientifiques, et même en faire des vidéos ? (par ici, un super kit pour accompagner ton enfant vers les sciences)
  • voyager depuis son fauteuil avec la méditation (un article sur ce thème est disponible ici)
  • se lancer dans un nouvel apprentissage (en ligne !) : la photo numérique, le stop motion, l’aquarelle, la programmation, le japonais…
  • … et à force d’y réfléchir j’ai encore mille idées qui apparaissent !

Bien sûr, ce n’est as tous les jours facile. Mais l’idée est de garder avant tout les ingrédients fondamentaux des apprentissages : CURIOSITE et MOTIVATION !

Zoom sur la pédagogie de projet, pour les enfants de 4 à 15 ans
La pédagogie de projet : qu’est-ce que c’est ?

La pédagogie de projet, idéale en période de couvre-feu

Pendant cette période, la pédagogie de projet est vraiment intéressante, car elle permet de rebondir quelle que soit l’ambiance à la maison.

Mon enfant a besoin de bouger ? je vais l’aider à trouver un projet avec des défis sportifs, à faire dans le jardin ou dans la rue, avant 18h !

Mon enfant n’est pas motivé pour sortir ? On peut trouver une activité au calme, yoga, méditation, musique, couture, travaux manuels…

Il n’a plus envie de travailler ? Il met son projet en cours entre parenthèses, et je l’aide à relancer un ou deux petits projets rigolos et rapides à mettre en place.

C’est vraiment une pédagogie qui permet une souplesse incroyable… et en ce moment, c’est très utile, non ?

++ tu peux lire mon article sur la pédagogie de projet par ici

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.