You are currently viewing Enfant kinesthésique : comment l’aider à apprendre ?

Enfant kinesthésique : comment l’aider à apprendre ?

Lorsqu’on parle d’apprentissages, il faut savoir qu’il existe plusieurs « profils » chez les enfants. L’enfant visuel, l’enfant auditif, mais aussi l’enfant kinesthésique, et d’autres encore. Et à chacun de ces profils correspond une manière d’apprendre. Faisons le point sur la personnalité kinesthésique

Personne kinesthésique : définition

Les profils les plus connus, et à priori les plus répandus, sont les profils visuels et auditifs. On parle aussi de mémoire visuelle et de mémoire auditive. Ou même d’intelligence visuelle et auditive, mais il y en a beaucoup d’autres ! Tous les enfants (et les adultes !) sont intelligents, mais pas tous de la même façon. Et notre système scolaire et sociétal n’aide pas certains de ces profils à s’épanouir. 

Les individus ne sont pas à 100 % visuels ou à 100 % kinesthésiques. Mais bien souvent, l’un de ces profils prédomine. Derrière le mot kinesthésique, il n’y a ni maladie, ni trouble quel qu’il soit, juste un mode de perception. Toutefois, ce profil étant assez particulier, les enfants concernés éprouvent souvent des difficultés à l’école. 

La personne kinesthésique est davantage sensible aux sensations, au mouvement, aux émotions. Bref, à l’action quoi. Elle a besoin de faire, manipuler, ressentir. 

Comment savoir si mon enfant est kinesthésique ?

Les enfants kinesthésiques sont généralement attirés par la manipulation, le concret, et y sont à l’aise. Ils sont donc souvent adroits. 

Si ton enfant : 

  • bouge beaucoup (ou grimpe !), et aime ça ;
  • se sert de ses doigts pour calculer ;
  • veut souvent faire les choses lui-même ;
  • a du mal à résister à l’envie de toucher à tout ;
  • adore les jeux de construction mais aussi détruire pour comprendre comment c’est fait ;
  • a tendance à agir avant de réfléchir ;
  • apprécie le contact avec les autres ;
  • préfère les arts plastiques ou le sport aux autres matières ;

il y a alors de grandes chances qu’il corresponde au profil kinesthésique

La question se pose habituellement par rapport à l’école, où l’enfant rencontre des difficultés. Il n’est pas pour autant moins intelligent que les autres, mais il peut très vite s’ennuyer et ne pas se sentir à sa place. 

Il existe des tests en ligne pour déterminer quel est le profil de ton enfant. 

Ma formation Comprendre mon enfant et ses façons d’apprendre pourrait aussi t’aider à mieux cerner sa personnalité.

difficultés à l'école pour l'enfant qui bouge tout le temps

Pourquoi c’est difficile à l’école ?

Le fonctionnement de l’école est plutôt basé sur les apprentissages visuels et auditifs. L’instituteur, ou le professeur, écrit généralement au tableau, ou fait un exposé oral de son cours. 

L’enfant kinesthésique a besoin de manipuler et n’aime pas l’abstrait. Il éprouve beaucoup de difficultés à rester concentré sur la voix du professeur ou sur les indications au tableau. Même s’il y parvient, sa mémoire n’enregistrera pas ou peu ce qu’il a vu et entendu. Les apprentissages sont donc laborieux, alors même que le sujet peut l’intéresser. Mais c’est la forme et non le fond qui n’est pas adaptée. 

Rester assis sur une chaise toute la journée n’est déjà pas ce que l’on peut espérer de mieux pour un enfant de manière générale. Mais c’est encore plus compliqué pour une personne kinesthésique. Il est fort probable que l’enfant ne tienne pas en place, qu’il bouge sans cesse. Qu’il tripote les affaires sur son bureau ou dans sa trousse, balance ses jambes constamment… Alors qu’on lui demande de rester calme… Avec un enseignant non informé, son attitude peut être prise pour de l’insolence. 

Malheureusement, ces différences de perception ne sont pas encore assez connues. Par ailleurs, les classes dans le système scolaire classique sont souvent chargées. Vingt, parfois trente élèves… Ce qui ne permet pas une prise en compte de l’individualité de chaque enfant, quand bien même l’instituteur le souhaiterait.

Un cercle vicieux peut vite s’installer, et l’enfant se sentir en échec et perdre confiance en lui…

Mon enfant est kinesthésique : que faire concrètement ?

Si tu es convaincue que ton enfant est kinesthésique, il y a plusieurs choses que tu peux mettre en place pour l’aider. 

Ton enfant fréquente l’école publique

Dans ce cas, tu ne pourras pas changer le système scolaire ! Mais tu ne peux pas pour autant le laisser en difficulté et se sous-estimer. Bien sûr, il y en a qui s’en sortent bien, mais au prix d’énormes efforts comparés à leurs camarades. Ce n’est pas juste quand on sait que c’est simplement le système qui n’est pas fait pour eux. 

La première chose à faire est d’en discuter, si possible, avec l’instituteur de ton enfant. Il ne va probablement pas changer toute sa méthode après votre conversation. C’est d’ailleurs dommage, car cela pourrait profiter à plus d’enfants qu’il ne le pense ! Mais il peut comprendre le fait que ton enfant ait un besoin fondamental de mouvement. Et accepter pourquoi pas de le laisser manipuler quelque chose pendant la classe, comme une balle en mousse par exemple. 

Au moment des devoirs, tu peux le laisser marcher lorsqu’il révise une leçon. Tu peux aussi tenter de trouver des objets pour illustrer les notions abstraites, même s’ils n’ont rien à voir ! Par exemple, couper une tranche de pain de mie en deux pour lui ré-expliquer le théorème de Pythagore ! Ajouter des couleurs, découper des étiquettes, faire des fiches avec des gommettes, ça aide aussi ! 

Enfin, veiller à ce qu’il se sente bien dans sa chambre (ou la pièce dans laquelle il fait ses devoirs si ce n’est pas sa chambre) est important. Rappelle-toi que ses sensations comptent beaucoup !  

Ton enfant est inscrit dans une école alternative

Il se peut alors que les choses se passent beaucoup mieux que dans une école classique. En effet, une majeure partie des établissements alternatifs suivent la pédagogie Montessori, qui est parfaitement adaptée aux enfants kinesthésiques. En plus de prendre en compte l’enfant dans son individualité, cette pédagogie attache beaucoup d’importance aux sens et au mouvement. La pédagogie Freinet est elle aussi très appropriée. Elle favorise l’autonomie de l’enfant, qui choisit lui-même ses activités, et apprend principalement par l’expérimentation. Par conséquent, si tu hésitais encore à l’inscrire, lance toi ! 

Tu pratiques l’instruction en famille

Si tu pratiques l’instruction en famille, il peut bouger à sa guise et apprendre à son rythme, à sa façon. C’est un très bon prétexte pour se lancer dans l’aventure ! Tu vas pouvoir ainsi l’aider à avancer sans pression, car tu as le choix autant sur le fond que sur la forme. Du moment que tu gardes en ligne de mire le socle commun

les enfants apprennent par le mouvement : ils sont kinesthésiques

Oublie les cahiers et les manuels, et à vous les jeux, bricolages, sorties, expériences en tout genre ! Tente de lui créer un environnement coloré et laisse-le le plus possible construire, toucher, danser… Bouger ! La pédagogie de projet est une manière d’apprendre beaucoup tout en le faisant participer activement sur du concret. Que demander de mieux ?

Alors, qu’en penses-tu ? Reconnais-tu ton enfant dans ce profil ? Qu’as-tu déjà mis en place pour favoriser ses apprentissages ? Que ton enfant soit kinesthésique ou pas, je propose une formation pour Apprendre en mouvement. Celle-ci a été conçue pour permettre aux enfants de retrouver confiance en eux-mêmes et en leur capacité d’avancer.

Partager l'article

Cet article a 2 commentaires

  1. Ourda

    Bonjour,
    Je reconnais ma fille dans cette article et en ce moment elle a des difficultés pour la lecture. Elle est en classe de CE1. Je ne sais pas comment l’intéresser pour la lecture.

  2. Ourda

    Bonjour,
    Je reconnais ma fille dans cet article et en ce moment elle a des difficultés pour la lecture. Elle est en classe de CE1. Je ne sais pas comment l’intéresser pour la lecture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.