dictées muettes installation

[vu de l’intérieur] Les dictées muettes

Une dictée, vous avez une petite idée de ce que c’est. L’instituteur énonce des phrases lentement, les élèves les écrivent, puis sont notés en fonction du nombre de fautes d’orthographe.

Mais une dictée muette… Avec un casque sur les oreilles ? Eh bien non, même pas !

Je vous dévoile un matériel typique de la pédagogie Montessori : les dictées muettes.

A quoi ça ressemble ?

Les dictées muettes sont présentées sous forme de petites pochettes, contenant 9 images d’un côté, et 9 “billets” de l’autre. Par “billet”, il faut comprendre petite étiquette avec le mot écrit dessus.

dictées muettes montessori autrement
La dictée muette 24, des mots avec “qu”

 

Les images peuvent être des photos ou des dessins, selon le choix de l’éducateur. Les billets sont généralement écrits en cursive. Attention toutefois à ce qu’ils soient écrits assez gros, c’est important pour la correction !

Les dictées muettes : un accès à l’autonomie

Les dictées muettes se travaillent seul. Au sol, sur un tapis, ou éventuellement à une table lorsqu’on est plus grand, on commence par installer les cartes avec les images.

dictées muettes installation
La dictée muette est installée. Prêt à travailler !

Les mots à écrire sont donnés à l’oral, si l’enfant ne reconnaît pas de lui-même les images.

Ensuite, il compose les mots avec le petit alphabet mobile (lettres à manipuler), ou bien directement sur son cahier.

Enfin, les billets lui servent à s’auto-corriger, en vérifiant bien lettre par lettre s’il n’y a pas d’erreur.

Des difficultés croissantes et maîtrisées

Nous avons dans notre classe un éventail de 65 dictées muettes. Les premières ne comportent pas de difficulté orthographiques. Il s’agit de petits mots (vis, bac…) et font travailler principalement la reconnaissance phonologique, l’acte d’écriture.

dictées muettes montessori
Les mots prennent forme !

Après, plus on avance, et plus les difficultés apparaissent : des “e” muets, des consonnes doubles, des sons complexes… Pour arriver aux mots avec tréma, y et z (“sphinx” et “pyramide” sont plutôt vers la fin !)

Qu’apprend-on avec les dictées muettes ?

Ce travail permet, nous l’avons vu, l’autonomie de l’enfant. Il travaille seul, s’installe et range seul, et il se corrige également par lui-même.

Mais les dictées muettes développent aussi d’autres capacités chez l’enfant :

  • Il acquiert une organisation spatiale
  • Il apprend du vocabulaire, des mots qu’il ne connaissait pas
  • C’est un travail qui permet la mémorisation de l’orthographe lexicale. Petit à petit, dictée par dictée, à condition de ne passer à la suivante que lorsque la première est bien acquise !

Pour aller plus loin, à chaque dictée travaillée les enfants peuvent créer un petit texte, inventer une petite histoire reprenant les 9 mots de leur dictée. Un défi à relever, ces mots n’allant pas toujours ensemble !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.