A 6 ans, Camille vit un enfer chaque jour…

L’école n’est pas très adaptable pour un enfant qui rencontre des difficultés. Et les difficultés d’écriture sont très courantes ! Saviez-vous qu’un enfant sur 3 a des problèmes, petits ou grands, avec un papier et un crayon ?

Asseyez-vous confortablement et laissez-moi vous raconter une histoire…

Il s’appelle Camille. Il a tout juste 6 ans, et il vient d’entrer au CP.

Enfin la grande école !

Il va apprendre à lire et à écrire, son rêve !

Il a déjà appris l’alphabet, il sait reconnaître les lettres, et tracer son prénom en majuscules. Il est confiant, et très enthousiaste pour cette nouvelle année.

Et il apprend les lettres.

Une lettre, une autre, encore une autre… Il les trace lentement, consciencieusement. Il n’est pas très à l’aise avec son stylo, il se sent tout coincé. Il a mal au poignet, les doigts crispés. Pour le coup, c’est tout son corps qui se crispe sur sa chaise, pour ne pas trop bouger et écrire droit sur la ligne.

Et cette année, pas le droit de se lever en dehors des récrés !

Il s’est tellement concentré sur ses travaux de copie qu’en fin de journée, il est fatigué, épuisé. Il court dans tous les sens, a besoin de se défouler, et ne peut plus supporter d’avoir des limites. C’est la crise, à la garderie ou à la maison.

“Cette année, il est insupportable ! On ne comprend pas pourquoi, qu’est-ce qui a changé ?”

Les parents sont souvent à vif eux aussi, devant son comportement si intolérable.

Dans la classe, le décalage commence à se faire sentir.

Les autres enfants écrivent plus vite, leur main s’est déliée et ils arrivent à enchaîner plusieurs lettres et mots d’affilée sans pause.

Mais Camille vit l’enfer à chaque fois qu’il doit prendre son stylo. Il trace les lettres toujours aussi lentement qu’au début de l’année, il n’y a pas d’évolution. A chaque lettre, il s’arrête et regarde au tableau pour repérer la suivante. Il fournit à chaque fois un effort démesuré  pour repérer le sens de la boucle, le bon nombre de ponts…

Tous ses cahiers sont marqués au stylo rouge : lettre mal formée, boucle à l’envers, manque des lettres. Et les apprécaitions sont toujours les mêmes : trop lent à l’écrit !

Les autres enfants se moquent de lui : “Camille, c’est un escargot ! De toute façon, il est nul, il sait pas écrire…” 😞

Camille, petit à petit, a perdu son enthousiasme et sa confiance en lui.

Lui aussi, il se trouve nul.

Comme il n’a pas le temps d’écrire toutes les réponses pour ses contrôles, il a des mauvaises notes. C’est pas juste ! Il enrage, il en veut à la terre entière.

Ses parents ont voulu l’aider. Ils ont rencontré la maîtresse, qui leur a conseillé d’aller voir un psychomotricien.

Ils ont pris rendez-vous, mais avec 6 mois d’attente… impossible de résoudre le problème rapidement !

Ils sont inquiets, démunis… Que peuvent-ils faire pour l’aider à progresser ?

Ils ont trouvé une solution : ils lui font faire des exercices à la maison le soir. Ils ont acheté des cahiers, des stylos spéciaux pour une bonne prise en main, et ils lui font faire des lignes d’écriture.

En plus.

En plus des devoirs, où il faut déjà écrire.

En plus de l’école, où il a déjà écrit toute la journée.

Et ça, Camille, il n’en PEUT PLUS !

C’est la crise tous les soirs, les pleurs, les cris… Menaces ou récompenses, rien n’y fait. Et le lendemain, ça recommence… 😭

Sa vie est devenue un véritable cauchemar. Tout le monde ne parle que de ses difficultés, à l’école, à la maison, dans la famille… Il est à part, il est différent, il se sent nul et est convaincu qu’il n’y arrivera jamais.

La vie de Camille, c’est la vie de Pierre, Elise, Samir, Quentin et beaucoup d’autres enfants que j’ai accompagné à l’école ou en dehors. Quand je les ai rencontrés, ils fuyaient les crayons et les stylos, n’acceptaient de faire que des maths ou de la lecture. L’écriture était pour eux une véritable torture.

Ces enfants, jour après jour, on repris confiance en leurs capacités, et ont d’eux même repris les stylos. Ils se sont lancés, ont osé, ont vu leurs progrès, et ont à nouveau retrouvé JOIE et MOTIVATION pour apprendre à écrire !

Comment je les ai aidés ?

avec une méthode unique, que j’ai créée grâce à mon expérience au fil des ans.

Cette méthode, je vous la présente sur cette page

Allez vite la voir, elle est encore en promotion jusqu’à dimanche !

Je veux découvrir la méthode “l’écriture en mouvement”

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 28
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.