Le dessin libre avec les tout petits

Le dessin libre avec les tout petits

Le dessin avec les enfants est une activité simple à mettre en place, qui peut convenir aux enfants de tous âges, et qui demande peu d’investissement matériel. Pour les tout petits, le dessin libre est tout à fait adapté à leur période de découverte motrice, à l’éveil aux couleurs et aux repères spatiaux ! Je t’explique tout sur cette activité dans cet article.

Le dessin libre, qu’est-ce que c’est ?

Le dessin libre, c’est la première activité autour du dessin que l’on propose aux jeunes enfants. Vers un an et demi, deux ans, les enfants n’ont pas besoin d’être guidés : ils découvrent les traces laissées par leurs crayons, doigt ou feutres…

Comment installer et organiser l'activité de dessin libre avec tes enfants ?

Comment mettre en place le dessin libre ?

Tu peux proposer cette activité assis à table, ou bien debout à côté d’un table basse. Je te conseille de proposer des grands formats de papier (A3, ou grand carton recouvert de papier, voire nappe en papier !). Si l’enfant est debout, il pourra mieux explorer ses mouvements, que le support soit horizontal ou vertical.

Si tu as un petit chevalet, la position verticale peut être intéressante, mais il faut qu’il puisse appuyer sur les crayons sans que le chevalet ne tombe. Tu peux aussi choisir d’accrocher une nappe en papier directement au mur.

Pour un jeune enfant, l’idéal est de lui proposer des craies grasses. Il en existe de différentes formes, choisis celles qui te plaisent (ou celles que tu as déjà !). Voici deux exemples de crayons adaptés aux tout-petits (clique sur l’image pour les commander sur Amazon)

Tu peux aussi opter pour des crayons de couleur : je te conseille alors ceux qui sont très gras, adaptés aux petites mains. Personnellement, j’ai un faible pour ceux là :

crayons de coloriage pour le dessin libre avec les enfants

Une fois l’activité dessin mise en place pour tes enfants, il n’y a plus… qu’à dessiner !

Une seule consigne, indispensable pour un bon déroulé de l’activité : les crayons ne doivent toucher que le papier ! Cela évitera les tables ou murs crayonnés par inadvertance, ou plutôt pour essayer…

Après, tu n’as pas besoin de guider ton enfant. Pour une première fois, tu peux faire avec lui, et lui montrer que le crayon laisse une trace sur la feuille. C’est tout ! Laisse-le explorer…

dans une activité de dessin libre, faut-il montrer à son enfant comment dessiner ?

Faut-il montrer à mon enfant comment dessiner ?

Si l’activité est celle du dessin libre, d’autant plus avec un jeune enfant, je dirais : surtout pas !

En tant qu’adulte, nous cherchons souvent à montrer le bon exemple. Et puisqu’on cherche à transmettre à notre enfant ce que nous savons, on a tendance à dessiner devant lui : un rond, un bonhomme, un carré, une maison…

En faisant cela, nous empêchons l’enfant de découvrir spontanément le dessin, en toute liberté. Au contraire, son attention est tout de suite attirée vers ce que nous faisons. Alors il va essayer de reproduire nos traces, parfois en vivant de la frustration de ne pas y arriver tout de suite… Certains enfants ne vont plus chercher à dessiner par eux-mêmes, mais resteront dans la reproduction, jusqu’à ce que ce soit “bien” à leurs yeux, et dans les tiens…

laisser les enfants explorer le dessin. Ils apprendront à dessiner plus tard !
Laissons les enfants explorer le dessin par eux-mêmes, avant de leur apprendre à dessiner !

Aussi, j’ai tendance à suivre les préconisations de Maria Montessori et de la pédagogie positive. L’idéal est d’accompagner l’enfant dans ce moment de découverte, sans l’influencer, et sans émettre de jugement sur ce qui serait “beau” ou non. Si ton enfant te montre une de ses réalisations pour te demander si c’est beau, tu peux lui renvoyer la question : “Et toi, qu’est-ce que tu en penses ? Est-ce que c’est beau pour toi ?”. Une fois qu’il a répondu, alors je me permets de dire ce que j’apprécie dans son dessin, en détaillant si possible : “Là, j’aime bien cette couleur, et là, on dirait un feu d’artifice !”

De cette façon, l’enfant ne se sent pas jugé sur sa production et peut se sentir libre de se remettre au dessin quand bon lui semble, sans que personne n’attende rien de lui.

Comment mettre fin à l’activité de dessin libre ?

Le temps de cette activité est très variable selon les enfants. Certains enfants vont y passer une demi-heure, d’autres s’en détourner au bout de 10 minutes…

Quoi qu’il en soit, c’est en proposant souvent cette activité et en passant un moment agréable que les enfants auront envie d’y revenir !

Quand l’enfant se détourne de cette activité, n’est plus attentif ou commence à jeter les crayons, il est temps d’arrêter. Tu peux lui indiquer : “Je crois que tu n’es plus en train de dessiner. On range ?”

Idéalement, impliquer l’enfant dans le rangement des crayons lui apprend petit à petit les bonnes habitudes, et l’aide à appréhender l’organisation spatiale et temporelle, comme dans les activités de vie pratique de la pédagogie Montessori.

apprendre grâce au dessin libre : liste des compétences abordées dans cette activité pour les tout-petits

Le dessin libre, ça permet d’apprendre quoi ?

Dessiner, ce n’est pas juste gribouiller une feuille avec les trois crayons qui nous tombent sous la main ! (même si parfois le résultat peut le laisser croire… !)

Cette activité de dessin libre avec les jeunes enfants leur permet de développer leur créativité, par la grande liberté qui leur est donnée et la consigne minimale. Mais cela leur permet aussi d’entraîner leur motricité : tenir le crayon, observer les traces laissées par leurs mouvements… Et petit à petit, ils vont d’eux-mêmes maîtriser ces mouvements pour que la trace corresponde à ce qu’ils veulent dessiner !

Les tout petits développent aussi la coordination oeil-main, qui sera sollicitée dans la lecture et dans l’écriture.

en dessinant librement, l'enfant explore l'espace et ses mouvements. Petit à petit, il acquiert des compétences et apprend en s'amusant !
Petit à petit, la main et l’oeil s’accordent, les mouvements se précisent, et tu verras apparaître les premiers dessins avec intention !

L’installation et le rangement, s’il y prend part, l’aiguilleront sur le repérage temporel et spatial. Temporel, de par la succession dans le temps des trois phases de l’activité : d’abord on installe, ensuite on dessine, après on range. Et spatial, parce qu’il faut installer la feuille sur la table ou au mur, sortir les crayons de la boîte ou de la trousse, puis les remettre au bon endroit…

Enfin, on peut commencer à parler des couleurs, en sortant les crayons ou en les rangeant, en lui demandant celle qu’il préfère ou en lui proposant un autre crayon !

Maintenant, tu sais tous sur le dessin libre avec tes enfants. Alors, un peu de papier et quelques crayons, et c’est parti pour des heures d’activités créatives !

Partager l'article
  • 24
    Partages
  • 24
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.