Quelle méthode pour apprendre une langue ?

Les enfants apprennent dès la maternelle quelques mots d’anglais, des comptines, les couleurs… Et puis, en grandissant, on leur en propose de plus en plus, l’idée générale étant que plus on apprend tôt une langue étrangère, mieux on l’apprend.

Les Bus Scolaires, Houston Au Texas

Nous ne sommes pas tous bilingues…

Bien sûr, l’idéal pour maîtriser parfaitement une langue étrangère est de l’entendre parler dès son plus jeune âge, et de s’y attacher… comme à ses parents ! Les enfants dont les parents ne parlent pas la même langue arrivent très tôt à distinguer les deux langues, et apprennent à parler les deux en même temps. Une maîtrise qui nous fait envie !

L’apprentissage des langues pas toujours au top !

Pour les autres, dont je fais partie, les cours de langues sont souvent donnés par des professeurs qui interviennent une fois par semaine à l’école, un peu plus souvent au collège. L’accent met du temps à rentrer, et on a peur du regard des autres… Il faut travailler cette langue qui ne sert pas à grand chose pour un écolier démotivé.

Quelle méthode alors pour apprendre une langue en restant motivé ?

La méthode dépend de l’âge de l’enfant. Il est vrai que plus on commence tôt, mieux ça vaut à condition que l’enfant en ait envie, et qu’il y voie un intérêt. Commencer entre 4 et 6 ans est idéal.  Mais ne vous en faites pas, on peut commencer à tout âge, et j’ai des méthodes à vous recommander quel que soit votre cas !

Note importante : toutes les méthodes que je vous propose sont principalement basées sur l’oral : compréhension et répétition. L’écrit y est introduit, mais de façon anecdotique.

J’aime beaucoup le fait d’apprendre par l’oral comme les enfants bilingues, car c’est par là que tout commence. L’écrit viendra plus tard, une fois que l’on sait ce que l’on dit on eut vouloir l’écrire. Si l’écrit est introduit trop tôt, c’est fait au détriment de la prononciation.

Quand on commence jeune : Kokoro Lingua

Cette méthode, dont je vous parle plus en détail ici, est idéale pour les enfants dès 3 ans, et jusqu’à 8-9 ans. Elle se compose de petites vidéos de 10 à 15 minutes, très bien conçues et dynamiques. Ce sont des enfants natifs de la langue à apprendre qui sont filmés ! Pas de souci d’accent ! Ces vidéos permettent à l’enfant d’apprendre du vocabulaire mais aussi de vraies phrases et vraies expressions qui manquent cruellement dans les cours traditionnels.

kokoro lingua
“Well done !”

Ces vidéos sont à revoir plusieurs fois dans la semaine, ce qui fait que le vendredi soir on maîtrise super bien la séquence.

Le + : On commence par des mouvements de Brain Gym, on finit par une minute de relaxation… J’adore !

J’ai testé cette méthode pour vous !

Au bout d’un mois de vidéos de Kokoro Lingua, nous avons préparé un gateau avec mon fils de 4 ans. Spontanément, il m’a dit : “You need a bowl and three eggs !” Le tout avec un accent à me rendre jalouse…

Quand on a joué au jeu de la chenille, il m’a dit les couleurs spontanément en anglais, sans faute et avec un super accent. J’adore !

Cliquez ici pour acéder à la méthode Kokoro Lingua

A partir de 7 ans : Big Muzzy

Résultat de recherche d'images pour "big muzzy"
La méthode originale “Muzzy”

Cette méthode créée par la BBC est un dessin animé avec des personnages attachants : Princess Sylvia, amoureuse du jardinier Bob alors qu’elle est promise à l’ingénieux Corvax… Et Big Muzzy, gros monstre vert venu de l’espace et atterri par hasard sur notre planète. Sans compter les parents, the King and the Queen, qui n’y comprennent pas grand chose !

Je vous en parle plus en détail dans cet article.

Une méthode assez complète, avec des petites pauses pour bien comprendre grâce à l’intervention d’un autre personnage : Nordman, extérieur à l’histoire mais qui apporte des compléments d’information de façon ludique et imagée.

Les + : Un bon accent là aussi, une histoire sympa qui donne envie d’aller au bout.

Cliquez ici pour découvrir Big Muzzy in Gondoland

J’ai testé cette méthode pour vous !

J’ai moi-même appris avec cette méthode, et c’est avec joie que je l’ai retrouvée pour la proposer aux enfants de mon école. Ils ont ADORE ! On procède chapitre par chapitre, en répétant les mots compliqués, les tournures de phrases, les petites leçons de Norman. Et ils sont ravis de découvrir la suite de l’histoire.

En fin d’année, on prend le temps de regarder tout le dessin animé d’une traite, et on sent qu’ils ont l’oreille aiguisée !

 

Et pour les plus grands ?

A partir du collège, l’oral a souvent moins de place pendant les cours. Or il reste la base de l’apprentissage des langues !

A ces âges-là, l’important est de donner une vraie utilité à la langue, qui sert à savoir se débrouiller lors d’un voyage à l’étranger.

un bonne méthode pour apprendre une langue étrangère
Bien préparer un séjour à l’étranger, c’est important !

L’idéal est de mettre en place une correspondance entre enfants de pays différents : un enfant français qui apprend l’anglais en lien avec un enfant anglais qui apprend le français. Chacun s’enregistre en vidéo pour une correspondance filmée, ou bien ils conviennent de rendez-vous d’échanges via Skype : une fois en français, une fois en anglais. C’est par des rencontres, même à distance, sans trop de surveillance de la part des adultes qu’un réel échange peut avoir lieu, et de là la motivation découlera !

Et si la motivation est déjà bien présente, pour un adulte qui aurait besoin d’apprendre rapidement et efficacement une langue étrangère, ou pour un jeune qui en a besoin pour ses études… Je vous conseille vivement de vous rendre sur apprendre-une-langue.fr. Sur ce site, Tom Gauthier vous donne mille et un conseils pour commencer, pour mémoriser, pour bien parler…

Les + : là encore, l’oral est privilégié. Le vocabulaire est appris en fonction de vos besoins, de vos ambitions : du sur-mesure !

J’ai testé cette méthode pour vous :

Ce n’est pas moi, mais mon frère qui a utilisé cette méthode pour apprendre le chinois en préparation d’un voyage. Epatant ! En un mois, il savait parler quelques minutes, se présenter et répondre à quelques questions simples. En trois mois, il savait tenir une petite conversation et comprenait plein de choses !

Quand il a fait son voyage, les personnes avec qui il a parlé pensaient qu’il apprenait le chinois depuis plusieurs années…

 

Alor maintenant, plus d’excuses ! A vous de parler !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.