You are currently viewing L’inspection de mon petit dernier

L’inspection de mon petit dernier

Ce matin, nous avions rendez-vous pour le contrôle pédagogique de mon petit, 6 ans, officiellement niveau CP. C’était sa première inspection : celle de l’année dernière n’ayant pas eu lieu à cause du confinement !

L’inspectrice est arrivée, accompagnée du conseiller pédagogique que nous connaissions déjà (il s’était occupé du contrôle pédagogique des deux grandes soeurs il y a deux ans)

Evaluations nationales au moment de l’inspection

Le temps de se présenter, ils ont tuot de suite indiqué qu’ils demanderaient à mon fils des tests, enfin « sous forme de petits exercices », pour voir son niveau. Nous ne nous y sommes pas opposés, étant donné que nous connaissons le principe, et que ce s’est fait de façons très bienveillante les dernières fois.

Mais là, oh surprise ! Ce n’était pas des exercices qu’il pouvait choisir, mais bien les évaluations nationales de CP ! Ils nous l’ont expliqué après coup.

En soi, dans notre cas, cela n’a posé aucun problème : notre petit dernier étant très en avance, il a réussi à 100% en moins d’une demi-heure. Mais cela n’aurait pas été le cas pour les trois grands, et ces évaluations ne peuvent pas donner une véritable indication sur la nature de l’instruction donnée en famille.

Pourquoi les évaluations nationales sont IEF-incompatibles ?

Tout simplement, parce que

  • un enfant instruit en famille avance à son rythme, qui n’est pas forcément celui du programme scolaire
  • du coup, il sera peut-être plus avancé en maths, ou en lecture, ou même très en retard dans un domaine…
  • mais parce qu’il aura mobilisé ses compétences pour assouvir sa curiosité dans bien d’autres domaines : botanique, géologie, cuisine, constructions, dessin…
  • et justement, dans ces évaluations on ne regarde que les maths et le français.

Comme si la vie de nos enfants ne dépendait que de ces deux matières !

Bien sûr, savoir lire est indispensable pour bien vivre dans notre société. Et savoir compter aussi. Mais pourquoi faudrait-il que tous les enfants sachent le faire au même moment ?

Une inspection sur fond de frustration

Du coup, les évaluations ayant été faites très vite, l’inspectrice et le conseiller pédagogique ont bien vu qu’il n’y avait pas de souci. Ils ont un peu discuté avec mon fils, et sont repartis au bout de 40 minutes à peine.

Bien sûr, on est contents que ça se soit bien passé. Mais il nous en reste une petite frustration :

  • Nous aurions aimé pouvoir discuter davantage, montrer plus de travaux, nos méthodes…
  • Et notre fils qui avait préparé des travaux a à peine pu les montrer.

On comprend bien aussi qu’ils n’ont pas forcément 2 heures à consacrer à toutes les familles, alors ils gagnent un peu de temps quand ils sont sûrs que tout se passe bien !

Maintenant, vacances !

Oui, c’est le moment de se préparer à fêter Noël ! Faire des brioches, des sablés, des kougelhopf…

Mais ne va pas croire qu’on n’apprend rien en cuisinant… Tu peux d’ailleurs aller voir mon article sur ce sujet ici :

Lire l’article La cuisine avec les enfants

faire de la cuisine avec les enfants, petits ou grands, est source d'apprentissages de toutes sortes
Partager l'article
  • 14
    Partages
  • 14
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.