Je suis… la queue du stégosaure !

Et si les dinosaures pouvaient nous aider à apprendre les conjugaisons ?

Voici mon expérience menée avec un de mes élèves, en âge d’être en CM1 (dans mon école, pas de classe ou de niveau entre 6 et 11 ans !). Cet enfant a déjà appris, dans son école précédente, les conjugaisons. Il les a répétées, répétées, et les oublie aussi vite qu’elles sont venues. Cela ne l’intéresse pas, il ne voit pas l’utilité de les connaître, et fait donc beaucoup de fautes d’orthographe, notamment liées aux conjugaisons.

Or cet enfant est loin d’être bête (comme beaucoup d’autres, soit dit en passant), et il est notamment passionné de préhistoire, de monstres mythiques, et de dinosaures. Il en connaît des dizaines, leur nom, leurs caractéristiques, leur mode de chasse, il sait les dessiner…

dinosaur-241962_960_720

Me souvenant de ce que j’avais lu sur la mémorisation visuelle, j’ai décidé d’improviser. Tout d’abord, j’ai expliqué à mon élève qu’il n’y avait aucune raison pour qu’il n’arrive pas à retenir ses conjugaisons. Nous nous étions basés sur les verbes être et avoir au présent de l’indicatif. Cela fait en tout 12 mots à retenir, or il connaît bien plus de 12 dinosaures. Donc, challenge facile.

Ensuite, je lui ai donné une feuille et lui ai demandé de me dessiner un dinosaure, celui de son choix. Il est revenu 5 minutes après, avec un beau stégosaure au milieu de sa feuille.

Je lui ai demandé de me raconter tout ce qu’il savait sur le stégosaure, et il a su me parler de sa taille (longueur et hauteur), de son poids, des pics qu’il a sur le dos et sur la queue, de son régime alimentaire… 6 catégories ! C’est tout à fait ce qu’il me faut pour 6 mots !

Après, il n’y a plus qu’à inventer…

Alors, nous avons imaginé en fonction de son dessin :

“Je” est situé à la queue. La caractéristique de la queue du stégosaure, ce sont les pics qui servent à se défendre. Des pics en forme de s : je SuiS .

“Tu” est situé sur le dos. Il y a aussi des pics sur le dos : tu eS

“Il” est à la tête, on s’intéresse au régime alimentaire. Il est herbivore, il mange des fougères. On garde le s des pics de stégosaure, et on ajoute un t, qui représente les fougères arborescentes qu’il est en train de manger : il eST

Pour “nous”, nous étudions sa longueur. 8 mètres, c’est long ! Il faut faire beaucoup de pas pour le mesurer (deux m), et il faut faire attention à ses pics : nous soMMeS

Ensuite, le “vous :il s’agit de sa hauteur. 4 mètres de haut, avec ses pics. C’est assez haut pour un dinosaure qui n’a pas de long cou : le “e” a mis une flèche vers le haut en cet honneur. Et tout cela, c’est grâce à ses pics, on retrouve donc le “s”: vous ÊteS

Enfin, pour “ils”, nous nous intéressons à son poids. Un poids exprimé en… tonnes, bien sûr ! Voilà pourquoi il y a un “t” à “ils sonT” !

Et ça marche ?

La démonstration l’a amusé, il a su tout de suite après me raconter la corrélation entre le verbe être et le stégosaure. Le lendemain, sans revoir la fiche, il a su me le réciter, en se trompant juste sur le “s” de “nous sommes”. Et le troisième jour, il le savait !

J’avoue être plutôt fière du résultat de cette leçon particulière. D’autres enfants m’ont demandé de faire des conjugaisons avec des dinosaures… mais je vais essayer de trouver des moyens mnémotechniques en fonction des intérêts de chacun. Il n’y a pas de raison que le verbe être ne sache pas s’adapter !

inscrivez-vous pour recevoir 9 idées de jeux pour aider votre enfant à apprendre

 
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “Je suis… la queue du stégosaure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.