Apprendre avec les Cartes Pokémon

Apprendre avec les Cartes Pokémon

Les cartes Pokémon, c’est pour jouer, collectionner… mais aussi pour apprendre ? Oui, oui, je t’assure qu’on peut apprendre plein de choses avec les cartes Pokemon ! Et si tu n’as pas envie d’en acheter, lis bien cet article jusqu’au bout : je t’offre une trame à imprimer pour que ton enfant crée son propre jeu de cartes ! On apprend aussi beaucoup avec la créativité…

Les cartes Pokémon, incontournables ?

Chez nous, les cartes Pokémon ont fait leur entrée dès les 6 ans de mon fils aîné. Comment il en a entendu parler ? Par des copains, évidemment ! Il s’est rapidement passionné pour ce petit monde fantastique, a regardé quelques dessins animés (de la première saison, pour comprendre le contexte), et a découvert le vieux jeu vidéo de le première saison aussi…

Ensuite, les filles s’y sont intéressées aussi. Pour d’autres raisons. Elles ont collectionné les cartes, les ont triées, rangées, échangées… Et aujourd’hui, c’est le petit frère qui en profite, et trouve son compte dans la manipulation des cartes Pokémon.

Des cartes intergénérationnelles

Ok, les Pokémon, ça ne date pas d’hier… Tu les as peut-être connus, toi aussi, étant enfant / ado ? Tu trouvais peut-être ça débile, inconsistant… ou bien tu les collectionnais toutes ? Quoi qu’il en soit, qu’on ait joué avec ou non, les cartes Pokémon sont toujours là. Et l’air de rien, c’est une chose qui unit nos enfants avec leurs aînés : oncles ou tantes, cousins et cousines, ceux de la génération de leurs parents.

Bien sûr, il y a régulièrement de nouvelles saisons. De nouveaux Pokémon. Même de nouvelles énergies ! C’est l’occasion d’échanger et de se tenir au courant des nouveautés, non ? Les enfants sont tellement fiers d’en savoir plus que nous sur un sujet qui leur tient à coeur !

Cartes Pokémon ou jeux vidéo ?

Ici, j’ai choisi de te parler uniquement des cartes Pokémon, tu sais, les cartes à jouer avec un Pokémon dessiné, un niveau, des attaques possibles en fonction de son énergie… C’est un jeu de cartes de combat de Pokémon, dans lequel deux joueurs s’affrontent comme un combat dans une arène Pokémon.

Bien sûr, rien ne nous oblige à jouer au combat, et beaucoup d’enfants se contentent de les collectionner et de les échanger à la récré !

Je ne suis pas du tout experte en jeux vidéo, et même si mes enfants ont eu accès à l’un des premiers jeux Pokémon, aujourd’hui ils n’y jouent plus. De fait je ne suis plus au courant des dernières nouveautés !

Et sincèrement, je trouve que les cartes Pokémon permettent d’apprendre beaucoup plus de choses que le jeu vidéo… même si le jeu vidéo a permis à mon fils aîné de progresser en rapidité de lecture !

Apprendre avec les cartes Pokémon : Français et maths au rendez-vous !

Qu’est-ce qu’on peut apprendre avec les cartes Pokémon ?

Développer la lecture de façon efficace

Quand on a des cartes Pokémon dans les mains, on a envie de savoir leur nom, et leurs attaques. Et pour cela, il faut… lire ! Il ne s’agit pas ici de lecture littéraire, mais de réussir à déchiffrer des mots inconnus.

Dans une période où beaucoup d’enfants apprennent à lire avec une méthode globale ou semi-globale, déchiffrer est parfois compliqué. Ici, les enfants retrouvent une motivation pour lire de petits mots, sans louper de lettre ou de syllabe !

Pour les plus téméraires, en bas de chaque carte quelques phrases décrivent rapidement le Pokémon, et racontent sa légende, ses actions, une anecdote…

Par exemple, pour Emolga : “Telle une cape de super-héros, sa membrane de peau lui permet de planer. Il décharge alors son électricité sur les ennemis… et ses alliés !”

Attention : le texte est écrit très petit : au besoin tu peux sortir une loupe ! (Les enfants adorent lire à la loupe, pas toi ? Tu en trouves de très bien par ici)

Apprendre du vocabulaire grâce aux cartes Pokémon

Eh oui, l’air de rien, les Pokémon font appel à une bonne dose de vocabulaire… Ne serait-ce que pour comprendre les jeux de mots ! Chaque nom de Pokémon fait référence à plusieurs éléments mélangés : nom d’animal (Nirondelle), objet (Grelaçon), élément (Magnéti), onomatopée (Flamiaou), trait de caractère (Chacripan), figure mythique (Golemastoc)…

Et encore, je ne les connais pas tous !

Régulièrement, j’ai eu des questions de la part des enfants : “Maman, ça vient d’où Piafabec ? Ça veut dire quoi, piaf ?” L’occasion de parler des différents niveaux de langage, et de l’argot.

“Pourquoi Wattouat, c’est une sorte de mouton ?” L’occasion de parler des différentes matières, laine, ouate, et le lien avec les watt d’électricité…

On en a eu, des conversations et recherches linguistiques ou scientifiques à partir de cartes Pokémon !

cartes Pokemon, un super support pour travailler le Français avec les enfants !

Un travail de maths en observant et en jouant

Avec les Pokémon, on peut faire des maths sans s’en rendre compte !

Sous chaque image, en tout petit (là aussi sortez la loupe…) sont inscrits la taille et le poids de la créature. En mètres, et en kilos. Du coup, il y a souvent des nombres décimaux…

On a joué à comparer les Pokémon entre eux, trouver le plus petit (10cm chez nous), le plus grand (2,10m ! Qui dit mieux ?). Nous les avons aussi comparés à la taille des membres de la famille, et aux barres rouges et bleues Montessori, parfait pour se rendre compte de façon concrète des tailles jusqu’à 1m.

Quand au poids… nos chats ont été pesés pour servir de base de comparaison ! Savais-tu que Flamiaou est plus grand, mais beaucoup plus léger que notre gros chat roux ?

Attaques et calcul mental

Si tu choisis d’organiser un duel de cartes Pokémon, le calcul mental sera de mise. Pourquoi ? Parce qu’à chaque attaque, tu devras soustraire les points perdus à tes points de vie ! Dans certains packs de cartes, tu peux avoir des jetons qui servent de marqueur (-10), pour aider à savoir où on en est. C’est parfois utile, rien ne t’empêche d’en fabriquer toi-même si tu sens que ton enfant en a besoin.

Même sans entrer dans un jeu de combat, tu peux créer des situations de calcul mental facilement à partir des cartes : au bas de chaque carte, un encart indique la faiblesse ou la résistance du Pokémon. Salamèche par exemple a une faiblesse par rapport aux attaques Eau : chaque attaque de ce type contre lui multiplie par deux ses effets. Osselait, lui, a une résistance contre les attaques de type Electrique, qui ont leurs effets diminués de 10 points.

Rapidement, il faut calculer l’effet de l’attaque de ton Pokémon contre un autre, selon son type et ses particularités. Un vrai travail de logique et de stratégie !

Les cartes Pokémon : un outil de communication ?

Les cartes Pokémon peuvent aider ton enfant à mieux communiquer !

Les cartes Pokémon permettent d’apprendre des choses dans beaucoup de domaines. Elles sont surtout un super support pour développer la communication !

Qui n’a pas vu les enfants discuter de Pokémon, et échanger entre eux les cartes dans les cours de récréation ? L’école est un endroit privilégié pour parler Pokémon. Evidemment, entre enfants passionnés, les échanges fusent.

Cet intérêt pour la collection des cartes peut aussi poser certains problèmes : le vol, d’une part, et les échanges inéquitables d’autre part. Des situations que je t’invite à acompagner de la façon la plus respectueuse possible, pour aider ton enfant à définir la valeur qu’il accorde aux cartes, et choisir en conséquence les actions qui lui conviennent. Est-ce qu’il les emmène toutes à l’école ? Ou seulement celles qu’il est prêt à échanger ? Ou encore celles d’une certaine valeur ? Alui de choisir et faire son expérience….

Et cet apprentissage lui permettra de trouver sa place dans le groupe, ou en dehors, selon ce qui lui convient. Mieux apprendre à se connaître et à se respecter peut passer par des cartes Pokémon…

Des Pokémon pour les langues étrangères !

La communication, c’est aussi parler dans le monde entier ! On trouve assez facilement des cartes en anglais, en espagnol, en japonais… L’occasion de découvrir les jeux de mots dans ces langues, développer la lecture, le vocabulaire… Et jouer en vrai si on va dans le pays concerné !

Au-delà de l’apprentissage des langues, les Pokémon sont connus dans le monde entier. Ce qui permet d’en parler avec des personnes où que l’on se trouve ! Mon fils aîné, du haut de ses 8 ans, est parti en voyage au Laos avec sa grand-mère. Il avait une longue journée de trajet en bateau sur le Mékong devant lui, sans pouvoir bouger… Heureusement, il a rencontré une jeune adulte belge, avec qui il a pu discuter pendant des heures de Pokémon des différentes saisons ! Elle aussi était ravie de pouvoir parler français à l’autre bout du monde.

Et si tu fabriquais tes propres cartes Pokémon ?

Oui, je sais, certains d’entre vous ne sont pas fans des Pokémon. Personnellement, je n’ai pas assez l’esprit geek pour en être passionnée non plus. Et puis, il y a un certain esprit commercial derrière tout cela dont on peut se lasser…

Alors pourquoi ne pas inviter ton enfant à créer lui-même ses propres cartes ?

J’ai créé cette base de cartes pour mes enfants, et ceux de mon école, qui avaient un esprit très créatif. 8 cartes vierges, à imprimer, décorer, nommer, plastifier et découper. Facile, et très rigolo à faire avec les copains ou en famille !

Nous avons aujourd’hui un jeu complet de cartes Petimon, que les filles gardent comme un trésor de grande valeur !

++ Clique ici pour télécharger gratuitement les cartes vierges à imprimer et à créer

Crée tes propres cartes Pokémon ! Une trame à imprimer, et laisser libre cours à l'imagination de tes enfants.

A toi de jouer !

Partager l'article
  • 21
    Partages
  • 21
    Partages

Cet article a 4 commentaires

  1. Malika

    Wouawwwwww !!! Absolument génial cet article sur les Pokémons. Merci beaucoup. Mes garçons qui ont 7 et 13 ans en sont fans. Ils ont le jeu vidéo. Et je confirme que cela aide mon fils de 7 qui est au CE1 au niveau de la lecture. A chaque action, il y a un petit texte qui s’affiche sur l’écran. Il doit donc lire le texte avant d’avancer. Je vais tester la partie communication et maths. Ça promet d’être fun parce qu’en effet, ils adorent parler des pokémons pendant des heures. Et jusque là je me sentais dépassée. Cool donc un excellent moyen d’échanger avec mes enfants sans mourir d’ennui . Merci infiniment pour tous ces conseils.

    1. Laetitia

      Merci beaucoup ! Le jeu est effectivement très motivant pour la lecture… Moi même je suis assez dépassée, mais j’y ai trouvé un intérêt !
      Amusez-vous bien !

  2. Miss Obou

    J’ai toujours trouvé les pokémons inintéressant et nuls. Je n’ai jamais joué à ça étant gamine. Mais tu n’es pas la première personne qui parle d’apprentissage grâce à ces cartes et c’est vrai que ça soulève une certaine curiosité de ma part! Mon grand de 4 ans est encore un peu petit pour se lancer là-dedans mais s’il découvre un jour ça et s’en passionne, je serais la première à le suivre dans cette aventure en me souvenant de ton article! Merci pour ce partage!

    1. Laetitia

      Merci ! Effectivement, les enfants nous emmènent souvent vers des découvertes…
      Profite bien de tout ce qu’il te fait découvrir, en attendant les Pokémon 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.