You are currently viewing Mon enfant est-il hypersensible ? (Et que faire ?)

Mon enfant est-il hypersensible ? (Et que faire ?)

Aujourd’hui, j’ai décidé de me renseigner sur les enfants hypersensibles. Pas pour moi, juste parce qu’on me parle souvent d’hypersensibilité, et j’aimerais en savoir plus et comprendre ça une bonne fois pour toutes. Mais en lisant les descriptions d’enfant hypersensible, quelque chose fait Tilt : j’y reconnais ma fille à 95% ! Y aurait-il de l’hypersensibilité à la maison ? Et… qu’est-ce que j’en fais ?

Allez, je te raconte !

L’hypersensibilité, qu’est-ce que c’est ?

L’hypersensibilité, c’est le fait d’avoir une sensibilité plus haute que la moyenne. Une sensibilité à quoi ? Aux bruit, aux odeurs, au toucher… aux stimulations extérieures en général. Et aussi à nos propres émotions…

C’est une notion qui a été mise en lumière par Elaine Aron en 1996. Et aujourd’hui, on estime qu’entre 15 et 20% de la population mondiale serait hypersensible. Alors, en fais-tu partie ? Et tes enfants ?

Bon, c’est bien beau tout ça, mais dans la réalité : être hypersensible, qu’est-ce que ça veut dire ?

Les caractéristiques de l’hypersensibilité

Une personne hypersensible vit tout en x10 ou en x100 !

On retrouve notamment :

  • Une forte sensibilité aux sons, aux odeurs, aux lumières… Elles ne supportent pas les tissus un peu rèches ou qui grattent, les événements avec trop de monde ou trop de bruit.
  • Le besoin de se retrouver seul, au calme, régulièrement.
  • La difficulté à faire des choix
  • Une grande timidité face à des inconnus
  • Des émotions fortes, et notamment angoisse et stress
  • Une grande empathie, une forte cohésion avec les émotions des autres
  • L’évacuation des trop-pleins d’émotions par les pleurs, souvent
  • Ou bien le fait de se mettre facilement en colère quand ça ne va pas, réagir au quart de tour
  • Une grande sensibilité à l’art (peinture, musique, littérature, cinéma…)

Si tu n’as pas toutes les caractéristiques mais que tu te sens hypersensible, alors tu l’es probablement. Tu peux aussi cocher « oui » à beaucoup de ces affirmations et ne pas te sentir hypersensible pour autant… Que faire ? Je te donne des pistes un peu plus bas.

comment savoir si ton enfant est hypersensible ? Comment l'aider ?

Reconnaître l’hypersensibilité chez l’enfant

Chez les tout-petits

Les bébés sont tous hypersensibles. Voilà, c’est dit.

Oui, quand tu as ton bébé dans les bras, tu vois bien qu’il est une petite boule de pures émotions ! Pour lui, tout passe par sa sensibilité et c’est à partir de là qu’il se construit. Il est sensible à ses propres sensations (faim, toucher, chaud/froid…), a besoin d’âtre rassuré par rapport à son environnement, d’être isolé du bruit pour se reposer…

Bien sûr, tous les enfants n’ont pas le même caractère. Certains sont plus réservés, plus peureux, ont plus besoin d’être consolés…Cela dépend du tempérament de chacun.

++ Tu as envie de mieux comprendre ton enfant ? Je t’invite à découvrir ma formation Comprendre mon enfant et ses façons d’apprendre en cliquant ici.

L’enfant se construit donc, en partant de son état hypersensible, et en évoluant petit à petit. Ceci dit, certains enfant gardent une plus grande sensibilité que les autres…

Les enfants hypersensibles à partir de 5 / 6 ans

Ton enfant a du mal à aller vers les autres ? Il est plutôt timide, réservé ? Mais en même temps il a envie d’aller dans un groupe ? Il a du mal à trouver sa place ?

Humm… Il serait peut-être hypersensible… Regarde s’il a d’autres traits de caractère liés à l’hypersensibilité dans la liste ci-dessous ?

  • Ton enfant sursaute facilement, n’aime pas trop les surprises
  • Il est gêné par le bruit, se fatigue vite en groupe (à l’école notamment)
  • Il paraît plus lent que les autres… (Peut-être prend-il le temps d’analyser les choses en profondeur ? Ce qu’il voit, ce qu’il sent, les émotions ?)
  • Il aime particulièrement les arts, et adore qu’on lui raconte des histoires, mais pas celles qui font peur !
  • Il pleure facilement, supporte mal la séparation
  • Plutôt timide, il met du temps avant de se sentir confiant avec des inconnus
  • Il va facilement trouver les mots pour consoler un autre enfant, ou l’aider lorsqu’il se fat mal
  • Il invente plein de choses, qu’il garde peut-être pour lui. Il aime bien jouer seul dans son monde imaginaire…

Bon, tu le sais maintenant, il y a de grandes chances pour que ton enfant soit hypersensible.

Et… qu’est-ce que ça change ? Je n’aime pas trop coller des étiquettes sur les gens. Et encore moins sur les enfants…

Non, tu ne le changeras pas. Il est comme il est, et c’est merveilleux. Prendre conscience que ton enfant est probablement hypersensible va surtout t’aider toi, à mieux le connaître, mieux respecter ses besoins pour qu’il puisse se sentir épanoui !

Aider mon enfant hypersensible à la maison

1/ Parler ensemble des émotions

La première chose à faire, comme avec tout enfant, est de l’aider à mettre des mots sur ses émotions. Pourquoi pleure-t-il ? Qu’est-ce qu’il ressent au fond de lui ? Ce peut être de la tristesse, de la douleur, de la peur, de la déception, de la frustration, de la colère, de la fatigue… A nous de l’aider à décrypter ce qu’il ressent.

Quand ton enfant réussit à mettre des mots sur ses émotions, il gagne en connaissance de soi et peut plus facilement prendre du recul, ce qui lui sera nécessaire s’il est doté d’une grande sensibilité.

2/ Respecter le rythme de l’enfant

Ensuite, je te conseille de respecter son rythme autant que possible. Il a envie d’être seul ? Pas de problème. Même si c’est le jour où les cousins, copains sont à la maison. Au contraire ! Quand il y a du monde, ton enfant est encore plus stimulé que d’habitude. Il aime ça, mais se fatigue aussi plus vite. Savoir s’isoler quand on en a besoin est un atout, qui permet ensuite de revenir ressourcé, sans passer par une crise de fatigue / disputes / colère / pleurs !

3/ Eviter de le surprotéger, sans le forcer

Enfin, je te dirais de laisser ton enfant faire ses expériences.

  • Il a envie d’aller dans un groupe, même si ce n’est pas simple pour lui ? Laisse-le essayer et observe-le.
  • Elle a envie de porter un super bracelet ? Et pourquoi pas ? Peut-être qu’elle se rendra compte rapidement qu’elle ne supporte pas son contact à long terme, ou qu’il fait du bruit quand il bouge, mais… ça ne coûte rien d’essayer, non ?
  • Il préfère rester lire ou dessiner plutôt que faire un jeu de société ? C’est qu’il n’est pas prêt pour faire face au flot d’émotions qui peuvent arriver lors du jeu… La lecture permet de vivre les émotions petit à petit, à son rythme !

Au final, fais confiance à ton enfant : il sait ce qui est bon pour lui. Il a juste besoin que tu l’accompagnes, que tu l’encourages pour certaines choses, et que tu l’aides à prendre du recul quand ça ne va pas.

Comment accompagner un enfant hypersensible à l’école ?

A l’école, les choses deviennent plus compliquées. En effet, il n’est pas toujours facile de suivre le rythme de l’enfant, et la vie en groupe lui est souvent pesante.

En milieu scolaire, l’enfant découvre aussi la comparaison, les notes, la compétition qui sont extrêmement dévastateurs pour un enfant hypersensible !

Evidemment, si tu as la possibilité de proposer l’Instruction en Famille à tes enfants, et surtout s’ils sont hypersensibles, je t’encourage vivement à choisir cette option ! Tu pourras ainsi leur permettre de s’ouvrir à leur rythme au monde extérieur, sans brusquerie et avec beaucoup moins de stress.

++ Si tu as besoin d’un accompagnement pour te lancer dans l’IEF, d’une aide pour trouver l’organisation qui te conviendra, ou pour savoir comment préparer les contrôles… Rejoins mon groupe de parents-transmetteurs dans Apprendre en famille !

Si tu as choisi l’option école, voici quelques pistes pour aider au mieux ton enfant.

1/ Observe son travail, et non ses notes

Les enfants hypersensibles sont souvent plus lents que les autres en classe. A la fois parce qu’ils peuvent être vraiment dérangés par le moindre bruit, l’odeur du parfum de la maîtresse… Mais aussi parce qu’ils analysent en profondeur ce qu’ils ont sous les yeux. Il ne s’agit pas simplement d’une phrase avec un verbe à conjuguer : c’est une phrase écrite d’une certaine façon, sur un papier avec des traces de photocopie, une odeur d’encre…

Sans parler de leur souci de la perfection, qui va souvent de pair avec l’hypersensibilité ! Ces enfants ont souvent très peur de l’échec, peur d’être mis à l’écart, rejetés… Du coup ils s’appliquent beaucoup, et cela entraîne du retard. Et parfois de mauvaises notes quand ils n’ont pas pu finir leur devoir dans les temps.

En prenant du recul et en observant son travail, en discutant avec ton enfant, tu peux l’aider à comprendre ce qui est attendu de lui à l’école. Vous pouvez aussi reprendre les devoirs ensemble, pour qu’il t’explique ce qu’il a fait. L’important, ce n’est pas la note, mais qu’il se rende compte qu’il sait le faire. C’est ce qui va petit à petit l’aider à prendre confiance en lui.

2/ Encourage-le à se faire des copains

Les enfants hypersensibles ont parfois des difficultés à entrer en relation avec les autres. Non, ils ne seront probablement pas les meneurs de groupes de copains dans la cour de récré ! Mais ce n’est pas une raison non plus pour rester dans l’isolement… Sauf si ton enfant en a besoin et le vit bien !

Si au contraire, il se plaint de ne pas avoir de copains, aide-le à prendre du recul et à trouver un ou deux autres enfants avec qui il aimerait être ami. Si 20% de la population est hypersensible, il doit bien y avoir 3 ou 4 enfants qui lui ressemblent dans sa classe !

Encourage-le à se fier à son intuition : il faut juste l’encourager à oser aller parler à ces enfants, se rapprocher d’eux, oser aller vers eux s’il en a envie. Ça peut aller très vite, et si ça répond à un de ses besoins il sera fier d’avoir osé sauter le pas !

3/ Aide-le à gérer son stress

Oui, malheureusement, l’école, c’est stressant. Et c’est encore pire pour les enfants hypersensibles ! Entre le groupe, les horaires, les devoirs, les contrôles… et même la cour de récré !

Quand ton enfant rentre à la maison, il a peut-être besoin d’évacuer un trop-plein d’émotions. Il peut se mettre en colère pour un rien, à pleurer, à crier… Même si on sait que ça lui fait du bien, c’est parfois difficile à gérer pour nous.

En l’aidant à observer ses réactions, et en lui proposant autre chose, petit à petit il réussira à trouver une autre manière de se ressourcer… plus paisible pour tout le monde !

Tu peux lui proposer par exemple d’aller faire le tour du pâté de maison en courant, avec toi, avant de rentrer à la maison. Courir est une très bonne façon de se vider la tête ! Ou alors, de prendre quelques minutes juste pour écouter une musique qu’il aime, dans la voiture avant de rentrer. Cela agira comme un sas de décompression. Tu peux trouver plein d’autres idées selon ses affinités !

Enfants hypersensibles : des livres pour mieux comprendre

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.