Les récrés : une vraie nécessité ?

Vous qui lisez cet article, je suis sûre que si je vous pose la question : quels sont vos bons souvenirs d’école ? Vous me répondrez à coup sûr “les récrés !”. Ou du moins un ou des événements qui se sont passés pendant les récrés. Car c’est là que tout se joue… Tout ? Mais alors pourquoi n’y a-t-il pas vraiment de récrés dans la pédagogie Montessori ?

Récrés et charte Montessori de France

Les établissements Montessori reconnus par l’Association Montessori de France (AMF), sont en accord avec la charte de cette association. Cette charte indique : “Les enfants doivent impérativement bénéficier d’un temps d’activité autonome (individuelle ou de groupe pour les plus grands) deux heures et demi à trois heures, chaque matin et chaque après-midi. Ce qui permet le respect du rythme de travail, la possibilité du libre choix de l’activité et la concentration de l’enfant dans son activité.”

enfant en récré sur un banc montessori école s'instruire autrement

Vous avez bien lu ! Deux heures et demi à trois heures de travail d’affilée, sans récréation à 10h !

Mais comment font les enfants pour survivre ? Comment peuvent-ils s’épanouir ? Jouer à chat, aux billes, au foot ? Ils ont besoin de prendre l’air, de se dépenser, de se raconter leurs histoires…

Reprenons les choses du début.

La récréation est-elle un besoin fondamental des enfants ?

La réponse est : oui et non.

Oui, pour les enfants qui sont dans une école classique. Ils doivent apprendre les matières selon un programme, un emploi du temps précis, fixé en début d’année et commun à toute la classe. Ils doivent être attentifs à un moment donné pour apprendre ce qu’ils doivent apprendre, comprendre, appliquer. Cela leur demande beaucoup d’efforts, qui sont récompensés par le droit de sortir s’aérer 20 minutes le matin et 20 minutes l’après-midi.

Non, pour tous les autres. Regardez, chez vous, pendant les vacances, votre enfant peut jouer dans sa chambre (ou dans le salon) toute la matinée, non ? Il fait peut-être même de temps en temps une journée pyjama ! Et vous ne lui proposez pas de “faire une pause” pour sortir dans le jardin 20 minutes ! Pourtant, jouer ne veut pas dire ne rien faire. En jouant, il explore, il teste, il applique et il s’applique, il invente, il retranscrit, il apprend…

enfants qui jouent dans leur chambre montessori s'instruire autrement pas d'école

C’est pareil dans une école Montessori. L’enfant choisit lui-même son activité, il la fait le temps qui lui semble bon, il s’arrête quand il veut et peut en choisir une autre, aller lire un livre, se poser, dessiner… Pas besoin alors d’une récré imposée pour tout le monde en même temps !

Les récrés néfastes pour la concentration ?

Je vais vous partager mon expérience dans ma petite école autour des récrés. Je suis éducatrice Montessori pour une classe d’enfants entre 6 et 12 ans. Pour l’instant, notre école étant assez jeune, les enfants que j’ai n’ont pas été en maternelle Montessori. Ils viennent d’écoles “classiques”, en recherche d’autres fonctionnements.

L’an dernier, j’ai eu 3 nouveaux élèves, dont deux de 7 ans. A cet âge là, ils ont dû apprendre une nouvelle façon de travailler, du nouveau matériel, reprendre les bases des mathématiques et de la lecture… Cela faisait déjà beaucoup, et tous les matins l’un d’entre eux me demandait “C’est quand l’heure de la récré ?” Quand je lui disais : “Encore une heure et demie…” il avait l’air si déconfit que j’ai choisi de changer.

J’ai introduit dans l’emploi du temps deux “mini-récrés” : une le matin et une l’après-midi. Sur l’emploi du temps, elles faisaient dix minutes. Je leur ai dit que c’était juste le temps de faire une pause et de prendre un peu l’air s’ils le souhaitaient, mais pas le temps de se lancer dans un grand jeu. Ca a été bien compris. Certains sortaient, d’autres non.

récré enfant balançoire s'instruire autrement école montessori

Mais petit à petit , j’ai observé des changements dans la classe. Ils regardaient beaucoup plus l’horloge. Ils ne se lançaient pas dans une activité, de peur de ne pas avoir le temps de la finir avant la récré, et donc de louper la récré. Et même s’ils préféraient rester en classe plutôt que de sortir : pas de raison qu’ils travaillent alors que d’autres jouaient !

Le temps de travail perdait donc de sa qualité. Et la concentration des enfants aussi ! Arrivez-vous à bien travailler lorsque vous regardez l’heure toutes les 5 minutes ? Et puis, après être sorti, a-t-on la même dynamique qu’en arrivant le matin pour se remettre au travail ? Pas vraiment… l’esprit est plutôt à tout ce que l’on aurait pu faire dehors et qu’on n’a pas fait ! Ou au grand jeu qu’on mettra en place à la grande récré de midi.

Mais quand vont-ils dehors, alors ?

Pour le coup, la pause de midi est allongée, afin que les enfants profitent vraiment d’un grand moment de jeux libres. C’est là l’occasion d’improviser des pièces de théâtre, de créer des boutiques, de faire des jeux de course ou d’inventer des vaisseaux spatiaux. Tout est possible ! Et ils ont vraiment le temps de le faire, et donc d’aller là encore au bout de leurs idées, de leurs projets.

enfant joue dans la nature récré école Montessori s'instruire autrement

Parallèlement à tout ça, il est important pour les enfants de sortir, et de pouvoir observer la nature d’un peu près, évoluer au fil des saisons. Maria Montessori propose une pédagogie fondée sur l’observation, et celle de la nature y tient une place importante. Mais si les enfants ne sortent pas, comment peuvent-ils s’imprégner de nature ?

Les plages de travail de 2h30 à 3h n’empêchent en aucun cas que les enfants sortent. Travailler ne veut pas dire être enfermé ! Ils peuvent travailler dehors, organiser des sorties au parc, dans la forêt ou au muséum, de façon très régulière. Ils peuvent avoir des animaux au sein de leur école, dont il faut s’occuper, qu’il faut nourrir. Et ils peuvent travailler la terre, cultiver un potager ou un jardin fleuri ! Tout cela fit partie des enseignements dispensés dans une école Montessori. Les enfants sortent, toujours dans le but d’apprendre et d’assouvir leur curiosité.

Montessori et Steiner : des opposés en matière de récré ?

Dans la pédagogie proposée par Rudolf Steiner, les enfants de maternelle doivent grandir au plus proche de la nature. Souvent les jardins d’enfants Steiner sont situés proches de forêts, dans lesquels les enfants passent le plus clair de leur temps, avec des jeux libres. Ils inventent des histoires, jouent avec les bâtons et les cailloux, se font des cabanes… C’est bien loin de la pédagogie Montessori avec son matériel bien calibré et bien ordonné !

enfant joue feuilles forêt s'instruire autrement montessori récré

Pourtant, ces deux pédagogies répondent aux besoins fondamentaux des enfants. Un besoin de temps ! Du temps pour observer, du temps pour créer, du temps pour manipuler. Dans chacune de ces pédagogies, le mot “récréation” n’existe pas ! Pas besoin de “faire une pause” quand on est pleinement à ce que l’on fait, à son rythme !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “Les récrés : une vraie nécessité ?

  1. il est peut-être temps d’en finir avec les écoles qui basent leur fonctionnement sur le modèle industriel !
    Quel est le point de vue de la pédagogie Freinet sur les récréations ?

    1. C’est une bonne question, et malgré mes lectures je ne crois pas avoir vu de point de vue clair là-dessus… Il me semble que les enfants sont libres de travailler à l’intérieur ou à l’extérieur, et de gérer leur temps comme ils le souhaitent. Aujourd’hui la plupart des instituteurs qui utilisent la pédagogie Freinet sont dans des écoles publiques, donc ils calent leur emploi du temps avec les récrés de toute l’école. Mais à l’origine, dans la classe de Célestin Freinet, qu’en était-il ? Je file rechercher dans mes bouquins 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *