Anne, maman qui concilie IEF et travail sur le net

Anne, maman qui concilie IEF et travail sur le net

Rencontre avec Anne, du blog La liberté en famille, qui instruit en famille ses 3 enfants tout en travaillant environ 20h par semaine. Son job ? Mettre en relation vendeurs et acheteurs pour l’intérêt de tous ! Un métier qui s’apprend facilement à tout âge, et qui ne demande pas ou très peu d’investissement financier au départ. Idéal pour concilier IEF et travail !

Bienvenue, Anne !
Pour celles et ceux qui ne te connaîtraient pas encore, peux-tu te présenter rapidement, toi et ta famille ?

Bonjour,
Je m’appelle Anne, J’ai 37 ans, je suis mariée et j’ai 3 enfants de 4 ans, 8 ans et 12 ans qui sont instruits en famille depuis 2012. Nous habitons dans le sud de la France.

Pourquoi as-tu choisi l’IEF ? Cette décision fait-elle suite à un événement précis, ou est-ce une philosophie de vie ?


J’ai rencontré des personnes qui font l’IEF lorsque mon ainée avait 1 an (elles sont devenues des amies depuis d’ailleurs). Lorsque l’entrée à l’école s’est approchée, j’ai voulu tenter l’IEF. Mais mon mari était frileux, et nous avons essayé l’école publique du quartier (d’une très grande ville).

Contre toute attente, cela s’est très bien passé ! Une enfant ravie d’y aller, qui en veux toujours plus, qui apprend avec plaisir et qui adore sa maitresse. Une femme bienveillante, douce et à l’écoute des enfants.

Malheureusement, la 2e année, autre maitresse, autre ambiance. En résumé, punitions, humiliations, zéro activités (mais tout ça, on s’en est aperçu qu’à la fin de l’année car il n’y avait aucune communication). Elle est ressortie de cette année-là, en ayant perdu toute envie d’apprendre (elle qui, voulait apprendre à lire quand elle avait 3 ans)
En cette fin d’année, nous avons déménagé à l’étranger, et nous avons décidé d’essayer l’IEF « pour voir » , c’était l’occasion.

La liberté en famille : blog pour concilier travail et IEF

Comment s’est passée l’annonce à la famille, à votre entourage ?

La famille, je ne sais pas trop. On était loin, ce qu’ils pensaient, ils ne nous le disaient pas. J’ai mis en place un blog à l’époque, ça a beaucoup aidé leur montrer ce que l’on faisait, ils ont semblé apprécier !

Au jour d’aujourd’hui (7 ans et demi plus tard), plus aucun problème. Ils voient bien que nos enfants vont bien et sont vraiment bien dans leurs baskets.

Et professionnellement : comment t’es-tu organisée pour concilier IEF et travail ?

Quand j’ai eu ma première fille, j’étais étudiante en master en sciences de la terre. Je n’ai pas repris après sa naissance.
Je suis devenue assistante maternelle vers ses 2 ans. Et puis, j’ai arrêté à notre départ en Angleterre. J’ai aimé être ass-mat, mais j’ai eu envie de ne m’occuper que de mes enfants pendant un temps (j’avais eu la deuxième entre temps)

J’ai recommencé à travailler il y a presque deux ans, mais ça n’a pas duré. J’avais ouvert un commerce en ligne avec une amie, mais c’est parti en chips après une dispute, nous n’avions pas les mêmes aspirations pour notre boite. Je suis partie.

Je me suis lancée sur le net en août 2019 dans du marketing de réseau, grâce à une formation que j’ai faite, qui s’appelle Richesse et liberté. La formation qui a, je pense donné un grand tournant à ma vie.
C’est une formation qui travaille sur l’argent, le rapport que l’on a avec, les croyances, ainsi que comment aller vers la liberté financière. Ça chamboule beaucoup les personnes qui passent par elle !

Travail et IEF ne sont pas incompatibles, au contraire ! Témoignage 'Anne, maman IEF de 3 enfants

J’ai été vraiment emballée, et j’ai voulu proposer cette formation aux autres personnes de mon entourage. Depuis octobre, je me suis donc lancée dans l’affiliation. Je travaille de chez moi : je propose à des personnes souhaitant travailler à domicile, de mettre en place comme moi de l’affiliation : il s’agit de mettre en relation des acheteurs et vendeurs.

Personnellement, je me suis focalisée sur les mamans qui souhaitent travailler à domicile, et qui cherchent comment faire. Je les aide à trouver les bonnes formations et les bons outils, et j’ai créé pour elles un premier guide gratuit qui les aide à se lancer ! Pour qu’elles aussi, l’IEF ne signifie pas arrêt du travail.

+++ Lire aussi : Quels métiers pour bien vivre l’IEF ?

Au quotidien : comment t’organises-tu pour l’IEF ?
Suis-tu une programmation, une pédagogie, ou adaptes-tu les moments d’instruction en fonction de tes enfants ?

Concrètement, nous sommes en quasi unschooling. Les enfants sont la plupart du temps libres de faire ce qu’ils veulent, jouer, cuisiner, dessiner, aller dehors ….
J’ai mis en place (un peu comme chaque année) en décembre, des moments plus formels pour faire le point, et avoir quelques supports à proposer lors des inspections. (environ 3heures par semaine !)

Nous avons aussi divers cahiers, certains très formels, d’autres un peu moins comme des cahiers de vacances ou bien un peu de matériel Montessori. Nous ne faisons que des maths et du français. Les deux grandes ont des cours d’anglais toutes les semaines en groupe.

Je travaille la plupart du temps dans la même pièce ou pas loin lorsqu’elles jouent. Je n’ai besoin que d’un ordinateur (voire juste du mobile des fois)
Elles font aussi pas mal d’activités (5 demi-journées par semaine) donc on bouge bien, sans compter toutes les après-midis avec les amis (= la fameuse sociabilisation )

l'IEF : témoignage d'une maman de 3 enfants qui travaille sur internet pour gagner de l'argent tout en s'occupant de ses enfants à plein temps.

As-tu déjà vécu une ou plusieurs inspections ? Et si oui, comment les as-tu préparées ? Comment ça s’est passé ?


Nous avons vécu jusque-là en France une inspection primaire et une collège avec l’ainée.
Et une primaire pour la seconde (nous sommes rentrés en France il y a 4 ans).
Nous avons rencontré à chaque fois des personnes relativement à l’écoute des enfants. Les exercices qui ont été proposé étaient adaptés à ce qu’ils avaient déjà pu faire avec moi. Ils ont aidé à chaque difficulté, sans juger, et ont eu des commentaires aidants pour améliorer les choses.

Nous envoyons toujours un courrier préalable avec notre pédagogie, notre désir de non-séparation, ainsi qu’un bilan des compétences de l’enfant, traduit dans leur jargon.

+++ Tu peux retrouver ce bilan pour bien préparer l’inspection ici : “Le socle Commun à portée de main”

Est-ce qu’il t’arrive de ne plus supporter tes enfants, en partageant avec eux éducation et instruction ? 

Comme tout le monde je suppose ! Il y a toujours des soirs où on est fatigués, et où on aimerait que le calme arrive vite. Je ne crois pas que cela vienne du fait que l’on passe notre temps ensemble, juste la vie qui fait qu’on a des « trop pleins ».

Les disputes dans la fratrie, je trouve aussi ça épuisant.

Il y a également une période, avant les inspections, plutôt difficile quand je me met à douter de ce que nous faisons, si nous en faisons « assez » etc …Disons que ça permet de faire le point !!

Quelles ont été tes plus grandes difficultés dans le fait de faire l’IEF ?

Le plus dur, a été de lâcher prise quant à ce que moi je voudrais, les « enfants idéaux » que je m’imagine, et la réalité. C’est une pression énorme que l’on a sur le dos en tant que parent, et surtout de mère, on ne pourra pas, plus tard dire « bah, c’est la faute de l’école ». Non, si les choses ne vont pas bien, ce sera tout pour notre poire.

Le tout étant de ne pas transmettre cette grosse pression à nos enfants. C’est sur ça que j’ai le plus de mal je pense.

Comment gagner de l'argent tout en faisant l'instruction en famille ? Témoignage d'Anne, maman IEF de 3 enfants

Et tes plus grandes joies ? Des anecdotes à partager ?

Mes plus grandes joies, c’est de voir que mes enfants s’intéressent à beaucoup de choses. Qu’ils sont ouverts à rencontrer de nouvelles personnes, qu’ils s’enthousiasment pour de petites choses. J’adore les voir danser ensemble, ou avec leurs amis. Je me dis qu’à l’école, ils n’auraient pas le temps de se voir et de s’amuser autant ….

Nous passons également beaucoup de temps ensemble, et je pense que c’est vraiment précieux le temps que cela dure. 

Un conseil que tu donnerais à des parents qui voudraient se lancer dans l’IEF, mais hésitent encore ?


Lancez-vous ! Le plus gros avantage de faire l’IEF, c’est la liberté que cela procure. On peut toujours changer d’avis, essayer de nouvelles choses, revenir en arrière, recommencer … Et on y apprend énormément en tant que parents.

Et puis, vous voyez que concilier IEF et travail, c’est possible ! Alors je le redis : lancez-vous !

Partager l'article
  • 38
    Partages
  • 38
    Partages

Cet article a 5 commentaires

  1. karine

    Bonjour Laetitia,
    Je suis quasi quotidiennement tes posts. J’ai donc lu celui ci également.
    Je ne connaissais pas ce concept de “formation à l’indépendance financière”. J’ai écouté la vidéo de présentation de la formation et même hésité à m’inscrire à la formation offerte à 7€ au lieu de 997€..! Mais j’ai quand même un doute sur la véracité de tout ec qui est dit et sur “l’éthique” de la méthode proposée? En regardant un peu d’autres lien, j’ai l’impression que c’est un peu contribuer a la spéculation immobilière ou à insister les gens à consommer d’avantage, ou investi dans des assurances sans trop se préoccuper dans quoi elles vont ensuite investir?
    Je n’ai peut être rien compris et c’est pour cela que je laisse ce commentaire afin d’avoir ton avis sur la question et savoir si tu connais ce concept.
    Merci pour tout
    Au plaisir
    Karine

    1. Laetitia

      Bonjour Karine,
      J’ai transmis ton message à Anne, pour qu’elle te donne son point de vue sur la question. Pour ma part, sincèrement je ne connais pas la formation dont elle parle dans son témoignage. Mais j’ai aussi suivi d’autres formations, pour devenir libre financièrement grâce à mon blog. Je te donne donc mon éthique ici.

      Pour moi, la liberté financière peut s’acquérir de plusieurs façons : par une entreprise physique, par une entreprise internet, par l’immobilier ou par la bourse. Je n’y connais rien en bourse, ni en éthique ni en rien d’autre, donc je n’en parle pas. Pour le reste, tout peut se faire de façon tout à fait honnête et éthiquement clair.
      -Monter une entreprise physique a des avantages et des inconvénients, et c’est à toi de trouver la façon de faire qui te convient, qui te porte, te motive, et qui soit rentable rapidement.
      -De même pour le “business internet” : tu peux choisir d’acheter des produits asiatiques de mauvaise qualité pour les revendre à prix d’or, mais aussi préparer tes propres formations sur des thèmes que tu maîtrises pour aider les parents, choix que j’ai fait !
      -Pour l’immobilier, c’est la même chose : acheter un parking pour le mettre en location et t’assurer un premier complément de revenus n’a rien de douteux. Renvendre une maison avec des travaux mal faits et des vices cachés juste pour gagner des sous sur le dos des acquéreurs est beaucoup moins recommandable !

      A mon avis, il y a des personnes sérieuses partout, et des petits malins aussi qui veulent nous vendre du rêve ou des façons de faire peu sûres…

      Si ce sujet t’intéresse, je pourrais te parler des formations que j’ai suivies par mail, et que je recommande les yeux fermés.

      1. Karine

        Merci beaucoup Laetitia pour ton retour.
        Je veux bien quelques mots sur les formations que tu as suivies.
        Au plaisir
        Karine

    2. Anne

      Bonjour Karine
      Je suis Anne, du site La liberté en famille, merci pour ton commentaire.
      Tu te poses des questions sur l’éthique des formations proposées, à juste titre ! L’éthique est quelque chose qui compte beaucoup pour moi ! Nous savons toutefois que l’éthique n’est pas la même pour tout le monde, et quelque chose qui choquera madame A ne choquera pas monsieur B. Nous n’en avons pas tous la même définition.
      La vidéo que tu as du regarder est celle d’Aurélien, qui a créé son business sur le net (en vrai, plusieurs), qui a aussi un peu d’immobilier, et probablement d’autres choses. Il livre sa version des choses, et nous montre son expérience. Pas comme les choses à faire, mais en nous montrant que c’est possible.
      Acheter un appartement, et le louer n’est pas contre l’éthique. Acheter un appart et le louer en mauvais état si. C’est un curseur différent à mon avis.
      Tout est dans la façon dont on fait les choses, comme le dit Laetitia !
      L’indépendance financière, c’est se créer des revenus qui ne dépendent pas du temps échangé contre de l’argent. L’immobilier en fait partie, la bourse, les business également lorsqu’on arrive à les automatiser pour créer des revenus passifs.
      Ce n’est pas une arnaque, cela existe vraiment, et il est possible de travailler pour construire ça.
      La première des choses à faire et de travailler sur le rapport à l’argent que nous avons ainsi que nos croyances : « les riches sont tous des pourris » « si je gagne beaucoup d’argent, je ne vaux pas mieux qu’eux » ect
      L’argent est une énergie, et circule tout autour de nous, pourquoi ne pas prendre aussi notre part ?
      Se créer ses revenus passifs, avec les moyens ci-dessus. En y mettant l’éthique que tu souhaites est tout à fait possible. Pour aller « plus vite », tu peux aussi suivre des gens, et éventuellement des formations. Toujours en choisissant selon ton éthique. J’aime bien Aurélien (de la formation dont tu parles) car il est simple et punchy dans ses paroles. J’ai personnellement été formée par Nathalie Cariou (mais là, on ne parle pas du tout de la même somme), qui est pour moi au top au niveau de l’éthique.
      J’espère que ma réponse t’éclairera, et sinon n’hésite pas à me contacter directement contact@laliberteenfamille.fr
      A bientôt
      Anne

      1. Karine

        Merci Anne pour ta réponse. En effet tout est question de curseur et de ce que l’on fait.
        Je garde tes coordonnées dans un cahier pour me pencher éventuellement sur la question un peu plus tard.
        Encore merci,
        Au plaisir.
        Karine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.