Mathématiques, avec ou sans “S” ?

Hier, alors que je préparais un module de l’atelier numérique “Les Maths avec le sourire”, m’est venue la question suivante :

Pourquoi dit-on LES mathématiques et non LA mathématique ?

Je me souviens très bien, en CE1, mon maître nous expliquant que “mathématiques, c’est toujours au pluriel”. Mais aucun enfant de la classe n’avait demandé pourquoi… c’était une vérité à prendre comme telle. On mettait un “s” à la fin.

Mais, maintenant adulte, comme je suis curieuse, j’ai cherché la raison de ce pluriel tellement ancré. Et j’ai trouvé cette phrase :

“L’usage du pluriel est un héritage de l’époque antique, où le quadrivium regroupait les quatre arts dits « mathématiques » : l’arithmétique, la géométrie, l’astronomie et la musique.”

Si on détaille les quatre éléments composant les mathématiques, nous avons :

  • l’arithmétique, ou étude des nombres. C’est la plus grande partie de ce qui est enseigné aujourd’hui en mathématiques, rien de très nouveau…
  • la géométrie : bien que considérée comme secondaire en primaire, on la travaille beaucoup au collège.
  • l’astronomie… qui a eu des cours d’astronomie à l’école ? Voilà une matière complètement mise de côté !
  • la musique : vous avez probablement appris une ou deux chansons en classe, et joué de la flûte à bec au collège, mais peut-on dire que ces cours d’une heure par semaine sont un réel enseignement de la musique ?

Alors aujourd’hui, les mathématiques ne seraient plus que la moitié de ce qu’ils étaient dans l’antiquité ?

L’astronomie et la musique me paraissent pourtant très riches, et leur approche apporte une certaine logique, un certain regard sur le monde qui est limité si on ne considère que l’algèbre. Je m’explique : lorsqu’on apprend à compter, on aime compter. Tout compter, les billes, les pâtes dans l’assiette, parfois les grains de riz (!!), les cailloux… On porte alors un regard sur notre environnement très “numérique”. Lorsqu’on s’intéresse à la géométrie, on va plutôt rechercher les différentes formes que l’on retrouve autour de nous : le carré d’un coussin, le parallélépipède de la table, le rectangle de la fenêtre… Il existe aussi des livres proposant de chercher les formes géométriques ayant permis la composition de peintures célèbres, et notre regard s’exerce alors aussi dans un domaine artistique.

Mais lorsqu’on s’intéresse à l’astronomie, outre les calculs relativement complexes liés à la vitesse de rotation de la Terre, on s’approche de l’infiniment grand. Notre système solaire, nos planètes, et un peu plus loin, notre galaxie, et… après ? Plus loin ? Notre regard sur le monde est empreint de questionnements philosophiques, nous gagnons en recul et en sagesse.

Et pour ce qui est de la musique… je vous avais déjà apporté ma vision de la musique pour apprendre les maths dans cet article, et me voilà confirmée dans mes propos ! Le rythme, les tonalités, les transpositions … nous apportent de la rigueur et une écoute sans pareille.

Alors, que faire de nos mathématiques actuelles ?

Dans la définition des mathématiques antiques, on ne parle pas de quatre matières mais de quatre “arts”. Pourquoi des arts ? Et pourquoi pas ?

Changeons notre regard sur les mathématiques, et sur tout ce que nous transmettons en général. Les mathématiques peuvent être vues comme des arts, avec une part de technique à apprendre, pour ensuite pouvoir la dépasser, la sublimer et en faire une expression personnelle. N’est-ce pas cela, l’art ?

Je vous propose un défi.

Que vous soyez parent ou enseignant, pendant les trois prochaines semaines, à chaque fois que vous donnerez un cours ou que vous accompagnerez votre enfant pour ses devoirs, changez votre regard sur cette matière. Ce n’est pas juste du calcul, c’est “l’art de savoir manier les nombres”. Ce n’est pas de la cuisine, c’est “l’art de savoir mêler les ingrédients”. Comme la grammaire est “l’art de décomposer et recomposer des phrases”, il faut aussi connaître la rhétorique (art de bien parler) et la dialectique (art de la discussion) ! Vivez ces tâches comme l’expression d’un art permettant un épanouissement personnel de votre enfant !

Changez juste ce regard, parlez-en avec votre ou vos enfants… et laissez-moi vos réactions, leurs réactions, ou les changements occasionnés en commentaire !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *