Manifeste pour la fin des contrôles

Aujourd’hui, au repas du soir, ma fille (8 ans et demi) nous raconte qu’au cours de solfège, il y avait un exercice où chaque partie valait des points, et que à la fin ça faisait sur 20 points. Ah ?

Ca ressemble à un contrôle, ça !

Et que elle, elle a eu 9/20, tous les autres avaient une ou deux fautes, et il y en a une qui avait 20/20, elle n’avait fait aucune faute !

Bon, on en reste là…music-1010703_960_720

Et avant de monter se coucher, elle nous montre son cahier de solfège, avec ce qu’ils ont fait, les lignes de soupirs à dessiner… et la fameuse page de contrôle. Avec toutes ses hésitations, ses ratures… et le décompte des points clairement marqué, et la note finale entourée en haut de la feuille. Même si c’est marqué “mini-contrôle”, nous avons du mal à voir ce qui est “mini”…

Nous regardons avec elle (à sa demande) les erreurs :

  • La première, une confusion (entre “pause” et “soupir”). Ok. 2 points de moins.
  • La seconde, elle n’a pas su répondre à la question : “Comment s’appelle cette valeur de note ?” avec le dessin d’une blanche. En fait, elle n’a pas compris le mot “valeur” ! Elle savait très bien que cette note était une blanche… Et cette question a été posée trois fois en tout, soit 6 points de moins !
  • Et une portée avec 6 notes sous lesquelles il fallait inscrire le nom : un seul est juste. Étonnant, sachant que lorsqu’elle déchiffre ses partitions d’accordéon, elle connaît les notes ! Que s’est-il passé ? “La prof a dit qu’à chaque fois qu’il y a une clé de sol, la première note à côté c’est un sol, ou un truc comme ça…” Donc elle a tout simplement décalé toutes les notes et calculé les intervalles pour que cela tombe juste si le la du début s’appelait finalement sol. Ingénieux ! Mais 5 points de moins.

Si on fait le bilan, cela donne une erreur “normale”, trois liées à des énoncés non adaptés à l’âge des enfants qui les lisent, et 5 liées à une mauvaise compréhension de l’explication du professeur, qui a plus embrouillé l’élève qu’autre chose.

Et pour couronner le tout, nous lui avons demandé quand avait eu lieu ce contrôle. C’était le semaine dernière, en début de cours : un jour de retour de vacances !

Nous avons ici un magnifique échantillon de ce qu’est la notation à la française

Un système qui accentue les erreurs, sans fournir d’explication, un système qui peut dégoûter rapidement un enfant d’apprendre… Où est le plaisir de faire de la musique si c’est pour avoir ce genre de contrôle ?

Et puis, surtout, à quoi cela sert ? Est-ce que ce contrôle reflète vraiment l’état des connaissances de notre fille en solfège ? Peut-être celui de ce qu’il lui restait après deux semaines de vacances, devant la surprise d’avoir à remplir ce papier, et l’embrouillamini des explications confuses…test-986935_960_720

Ce qui m’interpelle, c’est que ce contrôle est le premier pour nous. Nos enfants ne sont pas allés à l’école classique avant de fréquenter l’école Montessori. C’est donc un OVNI arrivé dans notre maison, qui repartira comme il est venu (enfin, il faut quand même que nous signions le contrôle !), et les autres seront accueillis de la même façon. Mais pour toutes les familles dont les enfants sont à l’école classique, et vivent ces contrôles régulièrement, dans toutes les matières, ces notes qui ne veulent rien dire finissent par prendre de l’importance ! Importance aux yeux de l’enfant, qui se sent “bon” ou “nul”, aux yeux de ses parents, qui cherchent une progression, et aux yeux des enseignants, qui voient ainsi s’il est dans la moyenne de sa classe, et si leur enseignement a été bénéfique à la majorité des élèves.

Mais à quoi bon se baser sur un système erroné pour évaluer les apprentissages ?

Et si on faisait confiance à l’enfant ? Lui seul sait s’il a ou non appris des choses ! Lui seul peut nous dire s’il est incollable ou s’il n’a pas tout compris, s’il a besoin qu’on lui réexplique ou s’il veut en savoir plus !

Je prône l’auto-évaluation. Comment ça marche ? La personne évalue son niveau en telle ou telle matière, comme elle le souhaite (note, couleur, smiley, lettre…) Et régulièrement, elle s’auto-évalue à nouveau. Il y a amélioration ou non, très rarement régression (!), et ces notes sont données bien souvent de façon juste et avec humilité.

Alors, qu’attend-on pour arrêter les contrôles ?

inscrivez-vous pour recevoir 9 idées de jeux pour aider votre enfant à apprendre

 
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Manifeste pour la fin des contrôles

  1. Je suis tout à fait d’accord pour dire que les contrôles de cette manière ne servent à rien. Cependant, en Espagne, j’en ai rencontré d’encore moins utiles: les contrôles qu’on ne corrige pas ou à peine en classe et que les profs gardent dans leur dossier… on ne peux même pas faire le travail d’analyse que vous avez fait après coup. C’est extrêmement frustrant.

  2. Et si les contrôles servaient à évaluer le travail de l’enseignant? J’ai connu ça en fin d’études: le contrôle était anonyme, et l’équipe de professeurs voulait surtout savoir le niveau de leur enseignement. Intéressant non?

  3. sauf que la vie est un contrôle perpétuel . Je m’explique : dès le primaire on t’apprend les règles de la langue française (conjugaison,orthographe,grammaire)
    Que tu écoutes ou non , que tu y arrives ou non, un jour tu sortira de l’école ,avec ou sans diplôme.

    Et quand tu voudras trouver ton premier emploi , tu enverras ton cv etc… et si c’est bourré de fautes et bien tu n’auras peut-être la le job . Ça en reviens au même , tu es noté sur quelque chose non pas appris il y a 15 jours ou 1 mois, mais sur ce que tu as appris il y a plus de 10 ans .

    Et ce n’est pas une note que tu vas avoir, bonne ou mauvaise . Non tu n’auras pas l’emploi, tu n’auras pas de revenus, etc….

    Les contrôles sont importants, c’est ce en quoi les enseignants et le système scolaire les transforment qui est mauvais .

  4. pourquoi noter par des chiffres des notes de musique …,la musique se vie mais ne se note pas .
    Je suis professeur de musique et je pratique une alternative à l’éducation musicale actuellement donner dans les conservatoires ou autres ,ma fille est instruite à la maison et n’a jamais été noté ,
    Elle apprend tout simplement ,la musique devrait être de même une source d’apprentissage pour élever l’ame et la sensibilté …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *