préparer son corps pour apprendre

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des différentes façons d’apprendre. Je vous ai déjà parlé de différentes façons d’enseigner, de transmettre, mais apprendre a aussi plusieurs facettes…

On peut apprendre « par cœur », c’est à dire mémoriser. Une leçon pour la savoir au contrôle, les paroles d’une chanson pour pouvoir la chanter sans faire « la la la », des conjugaisons pour les savoir toute notre vie… Les motivations sont variées, mais la mémorisation reste un pilier des apprentissages.

Apprendre, c’est aussi comprendre : comment marche la locomotive à vapeur, pourquoi il y a un accent circonflexe sur le « a » de « château », pourquoi 10 + 5 donne le même résultat que 3 x 5… Chercher à comprendre tout ce qui nous entoure, du plus concret au plus abstrait, permet d’apprendre beaucoup de choses.

boy-183306_960_720

Pour apprendre, il faut de l’attention : un peu de concentration, mais surtout une ouverture de l’esprit et des sens pour recevoir les informations et se les approprier.

Une fois que l’on a ces connaissances, il nous est possible de mener une réflexion. A partir de nos observations et de ce que l’on sait, on peut observer, comparer, réfléchir et tirer des conclusions, vérifier, compléter…

Enfin, l’imagination, souvent oubliée, fait aussi partie des outils indispensables aux apprentissages. Parce qu’elle permet de se projeter, de créer, d’émettre des hypothèses… En jouant aux chevaliers ou à Cléopâtre, on s’imprègne de l’histoire, et à partir d’un cube de 1000 perles on peut imaginer la taille d’un cube qui en contiendrait un million, et un milliard!

Nous ne sommes pas tous égaux devant les apprentissages. Certains d’entre nous sont plus visuels (ils retiennent plus facilement ce qu’ils voient, textes ou images), d’autres plus auditifs : pas la peine de relire leurs cours, s’ils ont été attentifs en classe ils s’en souviendront ! Il existe aussi des personnes qui apprennent plus par le toucher, la manipulation, le mouvement : ils sont kinesthésiques. Enfin on peut être un peu tout à la fois, et il faut savoir jongler entre différentes façons d’apprendre pour trouver ce qui nous correspond le mieux en fonction du sujet.

Là où nous sommes tous égaux, c’est que nous avons tous un corps qui doit se préparer lui aussi à apprendre. Pour développer l’attention, condition première aux apprentissages, il faut pouvoir se poser, éloigner les soucis et petits tracas pour être dans une disposition d’ouverture au monde. Je propose tous les matins aux élèves de l’école un petit rituel composé de mouvements tirés de la brain gym, pour faire travailler les deux hémisphères du cerveau. Un rituel plus complet, en cinq minutes, est proposé sur le blog « se soigner autrement » : il incorpore la brain gym, les auto-massages et introspections, on en ressort transformé!

A utiliser par tous, petits et grands, avant l’école, les devoirs, un examen, un entretien, une nouvelle recette… ou tous les matins !

 

1 commentaire sur « préparer son corps pour apprendre »

  • Le rituel de sesoignerautrement.net est appliqué en classe depuis 10 jours, avec grand succès ! on « fait l’arbre » en imaginant des racines qui partent de nos pieds et s’enfoncent dans le sol. Les enfants adorent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 Partages
Partagez
Tweetez
+1