Montessori pour les adultes ?

On dit souvent que la pédagogie Montessori est adaptée pour tous les enfants, enfants « normaux », précoces ou déficients…Mais on ne parle jamais des adultes ! Qu’est-ce que la pédagogie Montessori peut apporter aux adultes ?

office-1209640_960_720

Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

Elle propose un enseignement « horizontal », c’est à dire que le maître n’est pas au-dessus de l’élève, il est juste là pour lui indiquer le chemin à suivre pour acquérir les connaissances. Ces connaissances sont apportées par :

  • les gestes, la maîtrise de son corps et de son environnement,
  • les sens : toucher, goût, ouïe, odorat, vue
  • la répétition des activités
  • l’individualité : chacun avance à son rythme, par lui-même

Tout cela est amené par le matériel : matériel de vie pratique, de vie sensorielle, et un matériel précis pour chaque étape d’acquisition des connaissances, en français, mathématiques, botanique, zoologie, histoire, géographie…

Pour aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur les matériels de vie pratique et de vie sensorielle.

Faut-il que les adultes utilisent ces matériels ?

Certains adultes ont pendant leur enfance, eu accès à des éléments correspondant au matériel de vie pratique : ils avaient accès à l’eau (au robinet, ou dans une bassine dans le jardin !), ont manipulé de la terre, du bois, de la pierre, ont lavé du linge à la main, l’ont étendu, plié, ont passé le balai… D’autres n’ont jamais participé à la vie de la maison, ni bricolé, et ce manque a pu se afaire sentir. Devenus adultes, ils ont été obligés d’y remédier, pour s’occuper du quotidien, mais en dépensant souvent beaucoup d’énergie et sans ressentir le plaisir que ces gestes auraient pu leur procurer étant petits.

Pour ce qui est de la vie sensorielle : à l’école traditionnelle le sens principal qui a été sollicité est celui de la vue.  Il est sur-développé dès la maternelle pour reconnaître les lettres, les formes, les chiffres, les mots… Le goût s’éduque plutôt en famille, et si les autres sens n’ont pas été sollicités à la maison, ils l’ont rarement été à l’école.

school-649391_960_720

De la vie sensorielle pour les adultes ?

On voit que le matériel de vie pratique n’est pas utile pour les adultes, mais faudrait-il que ceux qui n’ont pas eu ce développement des sens étant petits « rattrapent » cet écueil en utilisant le matériel de vie sensorielle ?

Il ne me semble pas pertinent de proposer tout le matériel aux adultes… toutefois, certains peuvent leur plaire, comme la mise en paire de tissus de différentes textures, ou les tablettes baryques (planchettes de bois de même taille mais de différentes densités, à reconnaître les yeux fermés !)

Pour moi, la vie sensorielle pour adultes, c’est le travail manuel !

Voici mon expérience :

J’avais, au cours de mes études d’Histoire de l’Art, appris à différencier les murs construits en pierre de taille (églises, châteaux, certaines maisons bourgeoises…) de ceux de moellons de pierre « noyés dans du mortier ». C’est une différenciation que je connaissais intellectuellement, et visuellement.

wall-889236_960_720

Or hier, dans notre nouvelle maison en travaux, j’ai entrepris la construction d’un muret de 2mx2m, en moellons de pierre récupérés, pour y intégrer la boîte aux lettres. Nous avons creusé les fondations, déposé de grosses pierres, du béton… il ne restait qu’à monter le mur ! Là, le dur labeur a commencé. Garder l’horizontalité des lits de pierres au maximum. Et surtout, garder la verticalité ! Avec des pierres qui tombent bien d’un côté, mais mal de l’autre, qu’il faut caler avec des pierres plus petites, combler les trous avec du mortier… Et plus le mur avance, plus il est haut ! Il m’a donc fallu soulever le pierres de plus en plus haut, puis monter sur un escabeau pour continuer le mur…

Après 8 heures de construction, j’ai vécu « sensoriellement » le montage de mur. Et j’ai changé de regard sur les constructions : ce que je savais intellectuellement, je l’ai appris maintenant avec mon corps.

Je comprends maintenant « dans mon corps » que les murs de moellons coûtent moins cher que des murs en pierres de taille, puisqu’on prend ce qu’on a comme pierre, sans rien y changer. On pouvait d’ailleurs utiliser les déchets de la taille des pierres ! Ce que j’ai appris intellectuellement prend maintenant plus vie, prend du sens… Et quand je vois un mur, je peux avoir une idée du temps nécessaire pour le construire, du nombre de personnes qui ont dû travailler dessus, de leur force déployée pour monter les pierres sur les échafaudages, avec des poulies… Je suis devenue admirative des maçons !

city-walls-164825_960_720

Comme un enfant qui, ayant manipulé le matériel des petits volumes Montessori, se promène dans les champs et s’exclame : « Oh ! Regarde, des cylindres de paille ! »

Conclusion :

La « vie sensorielle » pour adultes, c’est peut-être tout simplement se mettre aux travaux manuels. C’est aborder le monde qui nous entoure en y mettant les mains ! Du dessin d’après modèle (vivant ou nature morte) à la charpente, en passant par la broderie ou la sculpture, voire les massages ! Il s’agit de faire travailler ses mains, pour « ressentir » le monde, et plus seulement le voir et l’apprendre intellectuellement. Maria Montessori parlait justement de « l’intelligence de la main » !

explore-1140431_1280

Je connais nombre de personnes qui exercent des métiers dits intellectuels, et qui adorent aller regarder le boulanger travailler, ou qui passent leurs vacances à faire des travaux, travailler de leurs mains, construire une cabane, un poulailler… pour compenser un travail derrière un bureau tout au long de l’année ! On peut également prendre des cours de cuisine, de musique, de création de parfums… pour que tous les sens soient en action !

Voilà comment je vous propose, en tant qu’adultes, de développer vos sens et apprendre avec votre corps, comme c’est proposé aux enfants dans la pédagogie montessori.

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires sur « Montessori pour les adultes ? »

  • J’ai beaucoup apprécier votre approche de la pédagogie Montessori à l’usage des adultes. Je travaille depuis de nombreuses années en pédopsychiatrie, et je me tourne maintenant vers les adultes, dans le milieu de vie et non de soins. Mon expérience mise à leur disposition m’amène en effet à me situer de manière horizontale, pas nécessairement dans le savoir mais plutôt dans le désir. Respecter leur désir, leur projet et ne pas mettre les miens en avant pour eux.
    Le « vivre avec » bien connu et mis en application dans les Lieux de Vie et d’Accueil s’allie à mon sens complètement avec cette pédagogie du manuel et du retour aux sources de l’expérimentation corporelle. J’aimerai au fur et à mesure du temps continuer à échanger et pourquoi pas aussi théoriser avec vous sur ces expériences fascinantes appliquées aux enfants et aux adultes.
    Cordialement,

    • Merci pour votre partage d’expérience ! Je suis convaincue que l’expérimentation est fondamentale pour bien apprendre, la théorie venant compléter nos sens en apportant des explications, en donnant une méthode ou en ouvrant le champ d’application. Je vois que vous avez déjà une expérience de la pédagogie, je serai donc ravie d’échanger avec vous sur la théorie ! N’hésitez pas à me poser vos questions,
      Laetitia Plisson

  • Bonjour,

    J’ai lu votre article sur la méthode Montessori pour adultes, et celui-ci m’a beaucoup intéressée.
    Je suis actuellement en formation et je m’intéresse également à la méthode Montessori adapté aux adultes dans le cadre de mon mémoire.
    Avez vous, depuis votre article, poursuivit votre réflexion ou vos études sur le sujet ?
    Avez vous des références à me conseiller ?
    Peut être pourrions nous échanger sur ce sujet.

    Merci par avance de votre attention,
    Cordialement,

    • Bonjour,
      Merci pour votre intérêt !
      Je n’ai aujourd’hui trouvé aucun livre traitant de la pédagogie Montessori appliquée aux adultes, pourtant il y aurait de quoi en écrire un… Je ne travaille pas spécifiquement avec un public adulte, cet article était tiré directement de mon expérience et de mes réflexions. Pourtant, il me semble évident que cette approche ne doit pas s’arrêter comme bien souvent à 6 ans ou à 12, mais bien s’appliquer à toutes les personnes qui en ont besoin ! Par besoin, j’entends les personnes qui ont du mal à se concentrer, à aller au bout de leurs projets, qui n’ont plus de curiosité, plus de passion…
      Je crois que je vais l’écrire, le livre qui manque !
      Si vous avez d’autres questions, ou des besoins spécifiques, n’hésitez pas à me contacter.
      Par simple curiosité (que je n’ai pas perdue!), quelle est votre formation ?
      Au plaisir,
      Laetitia Plisson

  • bonjour,
    Votre article est très intéressant ! je pense mettre en place la méthode Montessori pour l’apprentissage des adultes dans des formations aux usages Collaboratifs et digitaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*