Comment aborder les lettres en Montessori?

C’est une question que l’on me pose assez souvent, la lecture étant un point crucial dans les apprentissages. Je vais donc y répondre pour vous.

Voici quelques points fondamentaux à respecter selon la pédagogie Montessori :

-tout d’abord, les lettres présentées sont écrites en cursive (en « attaché » autrement dit). Le principe est simple : les lettres sont un outil pour écrire. On donne donc directement à l’enfant le bon outil, au lieu d’apprendre avec un alphabet apparemment plus simple mais qui demandera d’en apprendre un autre pour écrire, et d’établir des correspondances entre les deux.

-les lettres ne sont pas présentées à un âge donné, mais en fonction de l’intérêt de l’enfant. Avant les lettres, on joue au jeu de « je devine » : j’ai devant moi trois figurines d’animaux ou petits objets connus, et je pense à l’un de ces objets. Quand je dis son nom, au début, j’entends « mmmm ». L’enfant devine « mouton » (il avait le choix entre mouton, vache et cheval par exemple) Ce n’est que lorsque l’enfant se débrouille bien avec ce jeu que l’on peut lui proposer les lettres.

-on n’apprend pas à l’enfant le nom des lettres, mais leur son. Pour lire ou écrire, c’est le son qui est important, le nom sera appris rapidement plus tard. On évite ainsi des enfants qui lisent « géaèreu » pour « gare » !

Lorsque l’enfant est prêt, on peut lui proposer le matériel des lettres rugueuses.lettres rugueuses

Il s’agit de lettres réalisées en papier rugueux, collées sur une petite planche peinte en rouge pour les voyelles, et en bleu pour les consonnes.

Les lettres sont proposées trois par trois. Les trois premières sont choisies en fonction de l’enfant : des lettres présentes dans son prénom, ou m (comme maman), p (comme papa). L’adulte touche la lettre dans le sens de l’écriture, avec la main droite, puis avec la main gauche, et prononce le son de la lettre. Ensuite c’est au tour de l’enfant de toucher, et de dire le son. On procède de la même manière pour les deux autres lettres. Si l’enfant a du mal à toucher les lettres dans le bon sens, on lui remontre simplement.

La présentation peut s’arrêter là. Selon la concentration et la demande de l’enfant, on peut ranger le matériel et le reprendre un autre fois, ou continuer avec la leçon en trois temps.

La leçon en trois temps se décompose ainsi :

-premier temps : on demande à l’enfant « tu me montres? » et le son de la première lettre présentée. Puis même question avec les deux suivantes, dans l’ordre.

-second temps : « tu me montres? » avec les lettres dans le désordre.

-troisième temps : « Qu’est-ce que c’est ? » avec chaque lettre.

Les trois temps de la leçon ne se font pas lors de la première présentation. On reprend ce matériel plusieurs fois, et à chaque fois on avance d’une étape dans la leçon en fonction de la progression de l’enfant. Certaines lettres sont plus longues à retenir que d’autres en fonction de chacun, on peut si besoin maintenir une lettre qui n’est pas acquise dans la présentation de deux nouvelles lettres. Ainsi l’enfant acquiert petit à petit des lettres, qu’il va bientôt apprendre à utiliser.

Des questions, des commentaires ? Je suis là pour y répondre !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*