Aider son enfant a réussir dans la vie : les conseils d’un coach pour enfants

 

Pendant plus de dix ans, on nous a répété qu’il fallait avoir de bonnes notes pour réussir. Qu’il fallait être attentif en classe, et faire ce qu’on nous demandait pour espérer obtenir le métier de nos rêves et réussir. Pourtant, une chose continue de m’étonner (en fait, pas vraiment ) : les meilleures élèves ne finissent pas forcément au sommet de la réussite. Pourquoi donc ?

Ma mère m’aurait menti ?

En étudiant l’éducation positive, la psychologie et les neurosciences, j’ai remarqué que ce qui faisait vraiment la différence dans la réussite de l’enfant, peu importent ses notes, c’était son attitude, et sa capacité à  communiquer (avec lui-même et les autres).

C’est fou : aucune matière n’enseigne de telles choses à l’école.

Je m’appelle Albain, je suis coach certifié en programmation neuro-linguistique. Depuis 1 an, j’organise des ateliers pour enfants, pour les aider à  surmonter leurs difficultés, gérer leurs émotions, développer leur confiance en eux et mieux communiquer. En gros : tout ce qui devrait être obligatoire à  l’école.

J’ai proposé à  Laetitia de partager avec vous quelques règles fondamentales qui permettent aux enfants de mieux réussir dans la vie et de développer une attitude positive, j’espère que ça vous plaira 😉

enfants en maillot sautant dans les vagues

Aider son enfant a réussir dans la vie et à  l’école :

1) Apprendre à  apprendre

Les chercheurs s’insurgent : nous passons des décennies à  apprendre des choses dans une classe, sans jamais apprendre à  apprendre.

Qu’est-ce que j’entends par là  ? Eh bien, il a été prouvé scientifiquement que notre cerveau apprend les choses d’une certaine façon.

Par exemple, la répétition espacée est beaucoup plus efficace que les techniques traditionnelles pour mémoriser quelque chose. Elle consiste à  répéter à  des intervalles réguliers ce qui a été appris, par exemple, tous les 15 jours. Incroyablement efficace pour aider les enfants à  apprendre leur cours.

Autre chose capitale : donner le plaisir d’apprendre aux enfants. C’est quand même dommage qu’aujourd’hui, la plupart des jeunes ne soient motivés que par les bonnes notes ou leur diplôme pour ouvrir un livre. Ce problème peut-être évité durant l’enfance : offrez-lui des livres, regardez ensemble des émissions intéressantes, approfondissez un sujet … Plus votre enfant va apprendre en s’amusant, plus il voudra connaître de choses.

Anecdote personnelle : à l’âge de 6, 7 ans, ma mère me lisait le soir la saga Harry Potter. En plus d’être un moment agréable en famille, cela m’a donné un gout certain pour la lecture.

Dans notre monde globalisé, il est aussi très important d’apprendre aux enfants à  parler l’anglais ou l’espagnol, certaines applications comme Mozalingua sont très efficaces. Seulement 19% des Français estiment pouvoir tenir une discussion dans une langue étrangère !

2) L’encouragement des enfants

Parfois, en essayant d’enseigner aux enfants les compétences dont ils auront besoin en tant qu’adultes, nous nous mettons en colère et les critiquons.

Un petit point sur les critiques :

Comment l’homme en est-il arrivé à  craindre autant les critiques ?

Peu être un mécanisme de survie à  la préhistoire, pour ne pas être expulsé du groupe. Ce qui est sûr, c’est que cette crainte se développe fortement pendant l’enfance.

Les marques exploitent brillamment cette peur : chaque saison, la mode doit changer, avec de nouveaux vêtements, un nouveau téléphone et une voiture plus design.

La critique, surtout sur les enfants, développe cette peur. Elle leur enlève toute initiative, détruit leur image, limite leur individualité et ôte toute confiance en soi

Les parents généreux en critiques font souvent un mal irréparable à  leurs enfants.

La mère d’un de mes camarades d’enfance avait l’habitude de le punir en lui répétant :

« Tu fêteras tes 18 ans tout seul dans la rue !»,  a 17 ans, il fut envoyé en maison de correction.

Nous avons tous tendance à  critiquer, sans même penser à  l’impact que cela peut avoir.

Faire naître chez un enfant un complexe d’infériorité en le critiquant sans raison valable à  tout bout de champ devrait être reconnu comme un crime. Les vrais leaders obtiennent le meilleur des gens et de leurs enfants, non en les critiquant, mais en faisant des suggestions positives et constructives.

Encouragez vos enfants à  faire de leur mieux, se sentir bien, et apprendre de leurs erreurs.

3) Développer des passions

Trouvez une passion et mettez-y coeur et âme. Même si ce n’est pas votre source de revenu, montrez à  votre enfant qu’avoir de l’enthousiasme pour quelque chose est un élément majeur du bonheur et du succès. Cela l’encouragera à  être équilibré et motivé de lui même.

Il est vrai que la plupart des adultes que je croise n’ont pas de passion, et c’est bien dommage. La raison est simple : il n’ont pas essayé suffisamment de choses. Et c’est pareil pour votre enfant.

Vous avez sûrement un talent caché, des forces inexploitées. Peu importe le temps que cela prend, c’est vital pour le bonheur et l’épanouissement de votre enfant de trouver des passions, des choses qui l’intéressent vraiment.

Lecture, art, musique, sport : il y a tant de choses à  faire sur terre, surtout à  notre formidable époque. Autant en faire profiter les nouvelles générations !

4) Relever des défis

Lorsque vous vous heurtez à  un obstacle, montrez à  votre enfant que vous avez les compétences, la connaissance et la force de surpasser n’importe quel obstacle.

N’acceptez pas le « non!» en tant que réponse, et ne faites jamais franchir de vos lèvres les mots « je ne peux pas !».

Des challenges naissent la confiance en soi et l’estime personnelle. N’hésitez pas à  lancer des petits défis à  votre enfant :

  • Il a peur de parler à  des inconnus ? Pourquoi ne pas aller lui faire demander l’heure à  un passant.
  • Il n’ose pas demander ? Proposez-lui d’acheter le pain tout seul

Le secret, c’est de le faire sortir de sa zone de confort régulièrement. Et montrez lui l’exemple en affrontant vos peurs. Faites ensemble des choses que vous n’avez pas l’habitude de faire, et profitez de ces moments.

 

Voilà  4 conseils à  appliquer dès maintenant pour améliorer la réussite et le bien-être de votre enfant. Merci à Laetitia d’avoir publié mon article.

Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir toutes mes techniques pour booster la confiance, l’estime, et la réussite des enfants, vous êtes libre de télécharger notre formation offerte :

A bientôt,
Albain de Petit Pousse

 

inscrivez-vous pour recevoir 9 idées de jeux pour aider votre enfant à apprendre

 
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*